DEEP PURPLE Now What !?

8 ans après le dernier album, Bob EZRIN ressuscitait la moelle divine, mais alors poussiéreuse, du POURPRE PROFOND avec un Now What !? majestueux et épique (Simple Song) ! Un dix-neuvième album qui créa une énorme surprise tant on n’espérait plus l’Institut à ce niveau-là d’inspiration ! Le gros mérite de cet illustre producteur aura été d’optimiser les capacités actuelles des 5 fantastiques, en y ajoutant une touche prog (Weirdistan, Out Of Hand, Après Vous …) , mais aussi une direction allant à l”’essence ciel” (Hell To Pay, All The Time), le tout sous forme d’hommage à Jon LORD (Uncommon Man, Above And Beyond) ! Un vrai miracle ! Une résurrection ! … Et maintenant !? …  Chronique détaillée dans le livre Qu’en avez-vous pensé sur Facebook ? ” Voici une photo de la conférence de presse de Ian Gillan et Ian Paice du 18 avril 2013 au Bus Palladium-Paris. Super moment précédé de l’écoute de l’album ! ”Jean-Damine Scimia   Les Quoi A Simple Song Weirdistan Out of Hand Hell to Pay Bodyline Above and Beyond Blood from a Stone Uncommon Man Après Vous All the Time in the World Vincent Price It’ll Be […]

DEEP PURPLE InFinite

Un album qui part de l’infiniment bon vers l’infiniment grand ! ”Nooonnn ! Poussez pas ! Je ne veux pas sauter ! ” comme on pourrait le hurler sur la plate-forme de son baptême de saut à l’élastique. Entre l’envie de sensations et de liberté et la trouille de ce vide infini. Tel est mon dilemme pour chroniquer ce 20ème (et dernier?) album d’un des plus grand groupe du monde (le plus grand pour moi) dans l’exercice difficile de rester objectif quand on est fan depuis son adolescence. Difficile de ne pas céder à une certaine émotion liée à ce qui pourrait être la der de der d’une aventure commencée il y a bientôt 50 ans pour le groupe et une fan attitude de plus de 32 ans pour votre serviteur. D’autant que pour cet album, entre les diverses ambiances, les rendez-vous connus, puis novateurs, et une ”accessibilité” des titres assez troublante, le groupe aime bien compliquer la tâche du chroniqueur, qui doit manier à la fois l’art de donner l’envie à un profane de découvrir un album, de gérer sa propre fan-titude, et de crouler sous l’objectivité d’un tel poids de l’histoire. Parce que […]

DEEP PURPLE Rapture Of The Deep

Sort ce 24 octobre 2005, ce second album de la Mark VIII … Pour moi un album inégal, quelque peu décevant, mais qui contient de grands moments … Et puis qui symbolise aussi la thématique de l’essai biographique du livre : chronique dans le livre … Vous pouvez toujours nous faire partager vos avis sur la page facebook : ils seront retranscrits dans cet article. Merci ! ” Je l’ai beaucoup écouté à sa sortie 😎 … et encore, de temps en temps 😎 un des meilleurs de la période MORSE, meilleur que Abandon… ” Christophe Le Pabic ” Ian PAICE est vraiment top sur cet album et du coup Roger met bien le tout en valeur. Je l’écoute très régulièrement. Don est plus présent et s’accorde très bien avec Steve. Musicalement c’est un vrai plaisir de le réécouter à décortiquer chaque performance. J’espère que le prochain sera du même acabit avec chaque musicien à 100 % de sa forme et de son inspiration.” Ritchie Starpaice ” Très bon album ” Christian Albinvanus ”Probablement leur pire… Une succession de jams mal ficelées, mal rhabillées de paroles qui frisent parfois le ridicule, produites avec les pieds… […]

DEEP PURPLE Bananas

Qu’ont bien voulu nous dire les gars avec cette pochette engagée ? Est-ce pour nous inviter à méditer sur les excès de la mondialisation ? Ou pour nous glisser comme sur une peau de banane, le remplacement de Jon LORD par Don AIREY ? Le livre et surtout Ian GILLAN y répondront dans une interview rare à la télévision française. Quant à la banane, elle aurait du se manger par les deux bouts, mais faute à une production bancale et un certain manque d’homogénéité, on ne la dégustera que par un côté. Toutefois, elle reste très goûteuse car difficile de ne pas avoir le palais qui pétille en dégustant ce délicieux blues Walk On qui vaut l’achat à lui seul, le bon titre bien rock House Of Pain sur lequel GILLAN met les “pains” sur les i d’entrée, le sombre et captivant Sun Goes Down qui intervient un peu trop tôt, le sûr Bananas, sorte de 69 en plus bluesy, amenant le groovy irrésistible Doing It Tonight qui aurait fait une bonne musique de film, ou encore le hit entraînant I Got A Number, la mélancolique ballade Haunted, tous deux qui avaient fait mouche en […]

DEEP PURPLE Live At The Rotterdam Ahoy 2000

Ce CD enregistré le 30 octobre 2000 fait parti du Concerto Tour, qui lui-même fait suite au DVD Live At The Royal Albert Hall enregistré en 1999. Les différences notables sont le chef d’orchestre et l’orchestre, et surtout une set list très Diosque due à la forte présence de l’ex-chanteur de RAINBOW et de BLACK SABBATH. La magie du classique et du rock opère encore d’autant que l’ensemble est soigneusement remanié favorablement. J’en parle davantage dans le livre, mais vous pouvez aussi retrouver divers témoignages du concert à Paris quelques jours plus tôt ici Sur la page Facebook, ils en ont dit : ” ce live est bon …et un bon souvenir de concert(vu a Anvers)” Christian Albinovanus ”Trés bon concert aussi à Paris 👍” Philippe Leroy   Autre report lié : Paris 25 octobre 2000 Voir aussi Concerto For Group and Orchestra et la catégorie DP & Orchestre Retour à la Discographie Deep Purple Disque 1 Introduction Par Jon Lord Pictured Within (Lord) Interprété par Jon Lord, Miller Anderson et le Romanian Philharmonic Orchestra Sitting in a Dream (Glover) Interprété par Roger Glover, Ronnie James Dio et le Romanian Philharmonic Orchestra Love Is All […]

DEEP PURPLE Purpendicular

Deux grosses claques ! Le départ du légendaire Ritchie BLACKMORE et contre toute espoir, la revitalisation de la couleur pourpre par ce premier album avec Steve MORSE ! Paradoxalement, alors que Ritchie BLACKMORE avait su apporter un éclectisme musical dans le groupe en touchant à tout, du rock’n roll, du boogie, du blues, du psyché, du hard, du funk et du classique, il se rendait complice voire initiateur, d’un certain surplace depuis 2-3 albums. Si le remplacer paraissait (est) impossible, étonnamment, Steve MORSE redonnera son éclat au Pourpre en redynamisant son énergie et en renouant avec ce qui faisait la moelle de l’Institut, à savoir une richesse musicale, en apportant cette fois, des touches de folk celtique, de jazz et de prog. Un album surprenant que je détaille dans le livre et que je vous invite à commenter sur la page facebook ! Je retranscrirais ici vos avis. Merci à vous. ”Magnifique album, certainement le meilleur de la MORSE-era derrière Now What !? … Now What !? je l’ai pris en pleine face comme peu d’album l’on fait . EZRIN a fait un boulot formidable coté prod’ et arrangements … Dans la face doublement avec les […]

DEEP PURPLE The House Of Blue Light

Le 12 janvier 1987, sortait le controversé The House Of Blue Light, second album de la MARK II.b depuis la reformation ! chronique dans le livre … et vous, qu’en pensez-vous ? Vos avis sur facebook : ” Un assez bon album, Je l’aime bien ; souvent décrié même si j’ai un faible pour Perfect Strangers. Bad Attitude est un vrai tube ! ” Harry Bosch ” Entièrement d’accord ! Je n’ai jamais compris qu ils ne défendent pas davantage sur scène ce titre !? ” Franck   ” Vraiment très bon, toujours un plaisir de l’écouter à chaque fois.” Ritchie Starpaice ” C’est un album excellent !!!! Il n’y a que des perles !!!! Je ne comprends toujours pas pourquoi cet album fut controversé en son temps !! Pour moi il est aussi bon que le premier avec le retour de RB !! (Perfect Strangers)” Serge Aubert  ”  C’est un peu toujours le même souci : comparé à la Mk II, c’est difficile de rivaliser ! Pourtant si on oublie l’histoire, effectivement, à mon sens, je suis d’accord avec toi, cet album se défend bien, malgré 2-3 fautes de goûts ! merci pour vos […]

DEEP PURPLE Come Taste The Band

Cet album n’a qu’un défaut : Le nom du groupe. COVERDALE est magistral d intensité. BOLIN dévoile au grand public tout son talent. PAICE reste ce magicien qui enjolive tout titre. Et LORD et HUGHES, bien que discrets, apportent ce supplément de suavité qui porte ce disque au dessus de la grâce. Bien que trop funk pour les fans de hard rock, le funk n a jamais été aussi rock et aussi enlevé, signe d’une qualité musicale et d’une passion sans soupçons. Le groupe se devait de réagir énergiquement après un Stormbringer “trop” soul pour les fans du Pourpre. La teinte pourpre ici choisie, a choqué en son temps, mais le temps met désormais en évidence le lustre de cette patine. Si le nom du groupe sur la jaquette est inopportun, le titre du disque ne porte aucune contestation : “Viens Goûter Ce Groupe” est bien une dégustation qui ne se refuse pas ! … La Mark IV n’a sorti, hélas quand on voit le potentiel, qu’un album mais quel album !! … Chronique plus détaillée dans le livre. Venez le commenter sur facebook, ils en ont déjà dit : ” Tout simplement une merveille […]

DEEP PURPLE Days May Come And Days May Go Mark IV

Bien que publié le 14 mars 2000, Days May Come And Days May Go est une compilation de démos et de jams de la MK IV enregistrées en juin 1975. Seuls les die-hard fans de l’épopée BOLIN y trouveront un intérêt. Les autres au budget limité n’y trouveront que de trop rares moments à savourer pour casser leur tirelire pour un disque ”démos” qui est loin d’être facile à trouver à un prix raisonnable. Mais quels grands moments ! Toutefois, ces moments-là évoquent un peu ce que sera WHITESNAKE et démontrent à quel point cette Mark aurait pu être grandiose si … (chronique plus détaillée dans le livre) Venez nous faire partager vos souvenirs et émotions lié sur la page Facebook, ils en ont dit entre autres : ” Tommy Bolin est excellent sur ce disque, il venait tout juste d’être engagé ! ” Alain Rabiat ” J’ai acheté le Days May Go sur le bon coin à 25€ 😀😀” Philippe Leroy (ndla : comme quoi il est encore trouvable en occasion)

DEEP PURPLE Burn

En ce lendemain de Saint Valentin, vous brûleriez bien encore quelques bougies et quelques phéromones ? Parce qu’en ce 15 février 1974, DEEP PURPLE allait enflammer à nouveau la planète et en faisant l’exploit de la chauffer avec une nouvelle orientation musicale par un nouveau line-up constitué de deux nouveaux play-boys aux organes difficilement égalables. La suite de ma chronique dans le livre, mais que cela ne vous empêche pas de nous faire partager vos avis et chaleurs sur cet album incandescent en tout point, sur la page facebook ! Vous les retrouverez retranscrits sur le site internet. Ce message brûlera dans les 300 secondes qui vont suivre 😉 Pour info, ”En France, il se hissera à la 4e place et sera certifié Disque d’or en 1977 pour plus de 100 000 exemplaires vendus. ” source Wikipédia. Si cette album de la Mark III a eu un tel succès chez nous, alors vous pouvez imaginer (et vérifier) qu’il l’a eu aussi sur le reste de la planète. ” La meilleure formation de Deep Purple” Christophe Julien ”C‘est osé mais pourquoi pas !? la Mark III a sans aucun doute des atouts uniques qui en font […]