BLACKMORE’s NIGHT Shadow Of The Moon

Grosse ”demi-surprise” quand en l’An 1997, Ritchie BLACKMORE lance cette nouvelle entité, sa troisième après DEEP PURPLE et RAINBOW. Celle-ci est axée cette fois, sur l’univers médiéval et donc une musique principalement folk. Le terrible Ritchie qui faisait exploser des ampli, met quasiment aux oubliettes sa Fender, pour se transformer en troubadour Richard, cœur de griffons. Coeur ? Oui parce que le chevalier propose sa muse à la place des grands chanteurs avec qui il a oeuvré jusque là. La douce Candice nous offrira une voix des plus … douces ! (merci mes vassaux, on m’applaudit bien fort!) … loin donc du côté hard-rock, blues & soul de ses prédécesseurs. Choix vocal un peu étonnant quand on connait la légende d’Excalibur (épée => rocher => rock ! Tu vois le truc ? Non ? Ben va voir un druide, il t’expliquera mais ne goûte pas à tout ce qu’il pourrait te proposer hein ?;) ) Demi-surprise ? Car on connaissait déjà sa passion pour la musique médiévale, déjà présente dans les partitions précédentes, que ce soit dans ses solos ou carrément dans des compositions ou reprises qui laissaient peu de place au doute quant à […]

RAINBOW Rising

16 mai 2010 Décès de Ronnie James DIO L’initiateur du signe des horns \m/, signe de bienveillance, Ronnie James Dio partait attraper et chevaucher l’arc-en-ciel dans l’obscurité froide, en nous laissant en souvenir sa voix d’or. Beau cadeau ! Il nous restera à jamais sa Lueur Dans Le Noir ! Repose en paix … 16 mai 1976 RAINBOW Rising Ce même jour, le lutin à la voix de géant céleste voyait dans les bacs cet album à la sublime pochette contenant l’épique et magistral Stargazer ! Il est clair que Ronnie repose au milieu des étoiles. Après toutes ces décennies, cette pochette me fascinera toujours autant … Et que dire de cet hymne épique qu’est Stargazer ? Un bijou oriental, un chef d’œuvre musical ! … Ritchie BLACKMORE et Ronnie James DIO propulsés par de nouveaux musiciens dont un Cozy POWELL en feu et les solides Jimmy BAIN et Tony CAREY, ont atteint là leur summum, et on peut dire LE summum. On pourrait écrire une chronique rien que ce monument tant on est capturé du début à la fin. Qui n’a pas frissonné sur ce classique ? Quelle intensité ! Déjà surnaturel, l’incroyable est […]

Ritchie BLACKMORE Discographie & Chroniques

Les albums DPF colorés sont chroniqués. Cliquer dessus pour lire ma chronique et aussi d’autres avis de fans exprimés sur la page facebook. Cette discographie est aussi abordée dans le livre ”Deep Purple 50 ans La Maison des Légendes 1968-2018”. Ces écrits sont effectués pour les dates anniversaires et uniquement sur mon temps libre. Tout coup de main est bienvenu. L’idée est de partager une passion. Richard Hugh Blackmore – né le 14 avril 1945 GB – blackmoresnight.com (le plus grand) guitariste : un son, un style, une virtuosité, une diversité, … 3 groupes originaux, 2 légendaires !!   ”Yes ! Ça fait plaisir de voir un post comme celui-ci. Je considère également Ritchie comme l’un des plus grand guitariste de tous les temps… sa virtuosité n’a pas d’égal. Il est pour moi le lien parfait entre Hendrix et Van Halen. L’une des meilleures carrières musicale de ces 6 dernières décennies ! Rock on for ever Ritchie ! ?” Cédric Féral Deep Purple 1968 Shades of Deep Purple 1968 The Book of Taliesyn 1969 Deep Purple 1970 Concerto for Group and Orchestra (live) 1970 In Rock 1971 Fireball 1972 Machine Head 1973 Who Do We […]

BLACKMORE’s NIGHT Nature’s Light

Mine de rien, Sir Ritchie nous délivre avec sa fée clochette son onzième chapitre sur la vie de troubadours. Alors je serai rapide tel un hors-bord qui doublerait un voilier. S’agissant des compositions médiévales, celles-ci ne satisferont que les adeptes inconditionnels du genre et du duo. Car elles sont loin de rivaliser avec celles des premiers albums. Fades, pompeuses, déjà entendues avec le risque de plus en plus grand de comparaison avec Chantal GOYA et ses chansons pour enfants en bas âge ! Honnêtement, j’ai du faire preuve de patience jusqu’au solo pour savoir ce que l’ex guitariste de DEEP PURPLE et de RAINBOW pouvait encore nous jouer de ses doigts qui restent eux, encore magiques. Mais ce fut peine perdue. D’ailleurs, il nous présente une reprise de Wish You Were Here qu figurait sur le premier album Shadow Of The Moon, comme pour nous dire ”Allez plutôt écouter cet album”. Et là je serais entièrement d’accord avec lui. Mais ce premier chapitre date de 1997 ! C’est loin ! La présence d’un second CD-compilation n’est peut-être pas un hasard pour faire passer la gabelle à l’auditeur. Même si il lui est arrivé de s’auto-plagier, […]

Ritchie BLACKMORE par Ross Halfin – livre photo

Rufus Publications et Ross Halfin sont fiers de présenter un nouveau livre en édition limitée “Ritchie Blackmore” contenant des centaines d’images inédites de la vaste bibliothèque de Ross.   Ritchie Blackmore, de Deep Purple à Rainbow et maintenant Blackmore’s Night est l’un de nos guitaristes les plus influents et Ross a commencé à le photographier avec Rainbow à partir de 1980. Ce nouveau livre est un portrait intime de Blackmore sur scène et hors scène et capture l’éclat et la folie de Rainbow au cours de ces années. Ross a eu un accès sans précédent pendant plusieurs années et les images de ce livre montrent souvent Ritchie comme vous ne l’avez jamais vu auparavant. Il se termine par des plans du début de la nuit de Blackmore en action. Avec une introduction du guitariste de Def Leppard, Phil Collen, qui a vu Blackmore pour la première fois sur scène à l’âge de 14 ans (et figure sur une photo au dos de la légendaire couverture Made in Japan) et des mots de Ross et du journaliste Pete Makowski qui ont connu et travaillé avec Ritchie et Rainbow à l’époque. Comme Ross se souvient… “À cette […]

Hard Rock 1980-1990 – La décennie ultime !

« Ritchie Blackmore a été ma première photo à se trouver à la Une de Circus. » Marc Weiss Quand tu lis ça, tu sais déjà que tu as à faire à un bon livre haha !   Hard Rock 1980-1990 – La Décennie Ultime ! Par Mark WEISS   Très beau cadeau pour mes 50 ans que ce livre de photos de 380 pages ! Considéré comme le plus grand photographe de rock au monde, Mark WEISS nous orne d’un bouquin empli de photos de nos amis les stars, toutes aussi extravagantes les unes que les autres. La décennie où les délires des stars restaient encore à la fois secrets, à la fois fantasmés et parfois fuités. Nous en France, nous n’avions pas de tels artistes ni de réels compte-rendus de ce qui pouvait vraiment se passer de l’autre côté de l’Atlantique, même si une presse spécialisée faisait son maximum, avec les moyens de l’époque, pour nous en informer. Je me rappellerai toujours la première fois où j’ai ouvert un de leurs numéros et que je suis tombé sur cette photo de MOTLEY CRUE !! Mais qu’est ce que c’est que ce truc ???!! … Les années […]

RAINBOW 21th nouveaux singles

Après avoir reformé RAINBOW en 2016 pour quelques concerts estival, reformation estivale qui se perpétue annuellement, Ritchie Blackmore se décide enfin à nous proposer de nouveaux titres sous le nom de l’Arc-En-Ciel depuis 1995. Toutefois, le line-up sera composé de musiciens étrangers à la DPF et disons-le, assez inconnus ou au pédigré assez étonnant ; exit donc les ex  : Graham Bonnet, Joe Lynn Turner, Doogie White, Don Airey, Roger Glover, Jimmy Bain, Tony Carey, Bob Daisley, etc … et place aux : Ronnie Romero – chant (Lord of the Black) Jens Johansson – claviers (Stratovarius, Malmsteen) David Keith – batterie (Mission Zero, Eight to the Bar) Bob ”Nouveau” Curiano – basse (Mink De Ville, Backstreet Boys) www.ritchieblackmore.info voici les 3 ”nouveaux” singles dont 2 reprises sortis les … 26 avril 2019 16 mai 2019 3 mai 2018  

RAINBOW les membres

Pour lire la discographie chroniquée des carrières parallèles des membres, cliquez sur leur nom si il est coloré : Si pas coloré, pas de lien donc c’est que sa fiche n’est pas encore renseignée ! Tout aide est la bienvenue !   Ritchie Blackmore – guitare 1975 Ronnie James Dio – chant, Craig Gruber – basse, Gary Driscoll – batterie, Mickey Lee Soule – claviers 1976 Ronnie James Dio – chant, Cozy Powell – batterie, Jimmy Bain – basse, Tony Carey – claviers 1978 Ronnie James Dio – chant, Cozy Powell – batterie, (Tony Carey – claviers) – David Stone – claviers, Bob Daisley – basse   1979 Cozy Powell – batterie, Roger Glover – basse, Don Airey – claviers, Graham Bonnet – chant   1981 Roger Glover – basse, Don Airey – claviers, Joe Lynn Turner – chant, Bobby Rondinelli – batterie 1982 Roger Glover – basse, Joe Lynn Turner – chant, Bobby Rondinelli – batterie, David Rosenthal – claviers 1983 Roger Glover – basse, Joe Lynn Turner – chant, David Rosenthal – claviers, Chuck Burgi – batterie   1995 Doogie White – chant, Greg Smith – basse, Paul Morris – claviers, John O’Reilly […]

RAINBOW Paris Elysée Montmartre 31/10/1995

Report par Olivier Garnier ( Attaché de presse / Consultant)   Il allait falloir attendre longtemps avant de revoir l’Homme en noir faire courir ses doigts sur le manche de sa Stratocaster… Avec Doogie White au chant, il avait même été jusqu’à jouer “Burn” de Deep Purple. Le concert s’était d’ailleurs terminé sur pas mal de reprises… Heureusement, un tiers du show était consacré à quelques classiques de l’Arc en Ciel… pas assez à mon goût… je rêve de le revoir jouer un jour ” Stone Cold“…   1) Spotlight Kid 2) Too Late for Tears 3) Long Live Rock ‘n’ Roll 4) Hunting Humans 5) Wolf to the Moon 6) Difficult to Cure 7) Still I’m Sad ( reprise des Yardbirds) Man on the Silver Mountain 9) The Temple of the King 10) Black Masquerade 11) Ariel 12) Since You Been Gone (reprise Russ Ballard) 13) Perfect Strangers (reprise Deep Purple) 14) Woman From Tokyo (reprise Deep Purple) 15) Waltzing Matilda (reprise ??) 16) Hall of the Mountain King 17) Burn ( reprise.Deep Purple) 18) Smoke on the Water (reprise Deep Purple)   Autre avis partagé sur facebook   ” Stranger In Us All […]

RAINBOW Bent Out Of Shape

Troisième et dernier album de RAINBOW avec Joe Lynn TURNER au chant ! Considéré comme le meilleur des trois, BLACKMORE poursuit sur la voie du FM empruntée avec l’album Down To Earth avec ici un son de claviers encore plus prononcé et une batterie qui se fait de plus en plus linéaire. Le coté FM ne se matérialise pas uniquement dans des mélodies accessibles, bien que (Can’t Let You Go, Desperate Heart, Street Of Dreams) mais aussi dans la durée des titres dont un seul dépasse les 5mn. On est encore à l’époque de la K7/LP mais on est loin des titres épiques qu’au moins un des albums précédents comportaient encore, même avec TURNER (Eyes Of Fire et Difficult To Cure, voire un No Release pour sa durée ou un Midtown Tunnel Vision pour son intensité). Toutefois si l’épique est exit, Ritchie BLACKMORE n’en oublie pas d’où il vient en proposant deux jolis instrumentaux : l’un amené par David ROSENTHAL (Snowman) qui comporte un esprit médiéval (la partie de clavier aurait pu être joué à la flûte) mais aussi un son SF qui vogue en ce début des années 80, puis un Anybody There, sorte de […]