RAINBOW Rising

16 mai 2010 Décès de Ronnie James DIO L’initiateur du signe des horns \m/ Ronnie James Dio partait attraper et chevaucher l’arc-en-ciel dans l’obscurité froide en nous laissant en souvenir sa voix d’or. Beau cadeau ! Il restera cette Lueur Dans Le Noir ! Repose en paix … 16 mai 1976 RAINBOW Rising Ce même jour, le lutin à la voix de géant céleste voyait dans les bacs cet album à la sublime pochette contenant l’épique et magistral Stargazer ! Il est clair que Ronnie repose au milieu des étoiles. Après toutes ces décennies, cette pochette me fascinera toujours autant … Et que dire de cet hymne épique qu’est Stargazer ? Un bijou oriental, un chef d’œuvre musical ! … Ritchie BLACKMORE et Ronnie James DIO propulsés par de nouveaux musiciens dont un Cozy POWELL en feu et les solides Jimmy BAIN et Tony CAREY, ont atteint là leur summum, et on peut dire LE summum. Déjà surnaturel, l’incroyable est qu’ils arriveront à faire aussi bien sur l’album suivant Long Live Rock N’Roll. On en reparlera. Evidemment ce monument est bien enlacé par les Tarot Woman, Run With The Wolf, le dansant Startruck ou un […]

WHITESNAKE The Purple Album

En ce 15 mai 2015, le SERPENT BLANC a envie de se replonger à l’époque où il avait une peau de bébé, une peau plus rose. En effet, en 2010, Jon Lord a des envies de réunir tous les membres de DP. Sait-il qu’il est malade pour désirer ce genre de choses comme s’il voulait célébrer sa carrière et partir en ayant essayer de rabibocher tout le monde ? Après quelques sondages internes, il se rend compte que son souhait est utopique. Il se rabat alors sur l’idée d’une reformation de la Mk III, même si Paice tourne avec la Mk VIII. A ce moment-là, Gillan n’est pas au mieux depuis plusieurs mois et on pense que c’est bientôt la fin de DP sous cette version. La situation et l’envie de revanche de Hughes en fait un partant certain. Coverdale n’est pas fermé à l’idée bien qu’enlacé par son serpent. Reste donc le plus compliqué en apparence à convaincre : Maitre Ritchie sur sa tour perchée. Or, Lord est resté plutôt en bon terme avec le ténébreux guitariste avec qui il entretient des rapports respectueux réciproques. Des rumeurs se font donc de plus en plus […]

WHITESNAKE Flesh & Blood

 Tout comme les textes de Coverdale, soyons franc ! C’est du tout bon ! Du Sang bleu ! … … enfin, quand on dit c’est du tout bon, tout dépend si vous êtes un adepte de la période 78-84 (Slide It In version UK) ou de l’après 1984 (Slide It In version US) ! Les premiers seront probablement ravis ; les seconds, un peu moins, surtout si à l’instar de DP avec Gillan, ils s’attendent à entendre une voix de jeunesse. En somme, cet album est le parfait milieu des 2 époques : légèrement plus heavy que la première et beaucoup plus bluesy que la seconde. D’abord, pour mieux apprécier, débarrassons-nous des poils urticants ! J’ai pas dit pubiens !:) zut ! je me suis mis en mode Coverdale ! Sorry ! ** Les moins ** Le livret pour commencer ! Très joli ! Mais est-ce bien nécessaire de couper des arbres pour imprimer des paroles du poète ? Surtout Hey You ! Franchement, même un non-bilingue comme moi a compris leur signification depuis le temps, babe ! Les publier sur le web suffirait donc ! Ceci-dit, le fait d’y mentionner qui joue les solos aide, même si les deux guitaristes ont un jeu différent. La production ensuite ! On […]

TRAPEZE Trapeze avec Glenn Hughes

Le premier TRAPEZE (1970), qui avant de devenir un trio sous-estimé de funk soul blues rock autour de Glenn Hughes, Mel Galley (Whitesnake) et Dave Holland (Judas Priest), s’est lancé à 5 dans un pop rock psychédélique Beatlesien très marqué année 60. N’étant pas fan de cette décennie-là, je vous laisse apprécier. Pour ma part, il semble que cela n’intéressera que les nostalgiques et les curieux de découvrir la voix juvénile de celui qui n’est pas encore The Voice of Rock, mais qui laisse entrevoir un joli timbre et un début de technique de respiration déjà peu commun. Attention, il ne chante pas sur tout l’album et y partage donc (déjà) le chant. Musicalement, il n’y a rien à retenir, si ce n’est la jolie pochette. Pour collectionneur, ce qui ne sera pas le cas des deux suivants car musicalement différents et … indispensables ! … Venez le commenter sur facebook

Avis des lecteurs au 30 avril 2021

Quelques avis & chroniques sur le livre ”Deep Purple 50 ans La Maison des Légendes 1968-2018” écrit en français… Grand merci à vous pour vos gentils, parfois exagérés mais touchants retours 🙂 ça fait super plaisir et surtout c’est un grand soulagement de voir que ce travail de passionné a plu ! Au delà des ventes, vous savoir ravis et échanger avec vous sont ma vraie récompense. … Oups, me voilà qui parle comme Céline Dion ou Patrick Sebastien !!! vite, une cure musicale de Gorod pour revenir à la raison ! 🙂  Commander le livre *** ”Un week-end en Purple grâce à Franck Andfurious via son livre  “La Maison des Légendes” , magnifique travail de passionné sur notre groupe fétiche Deep Purple. Une trés belle analyse objective de plus de 50 ans de carrière de ce groupe qui a eu autant de hauts que de bas…mais qui aura bien plus qu’on le croit marqué la musique, inspirés de nombreux musiciens et pas seulement dans l’univers du rock….MERCI Franck pour ce colossal travail, et…ta sympathique dédicace!!! Ma guitare n’est pas une Strat’ ( et j’en suis heureux!!) mais elle est “Purple” et capable de passer […]

DEEP PURPLE Now What !?

8 ans après le dernier album, Bob EZRIN ressuscitait la moelle divine, mais alors poussiéreuse, du POURPRE PROFOND avec un Now What !? majestueux et épique (Simple Song) ! Un dix-neuvième album qui créa une énorme surprise tant on n’espérait plus l’Institut à ce niveau-là d’inspiration ! Le gros mérite de cet illustre producteur aura été d’optimiser les capacités actuelles des 5 fantastiques, en y ajoutant une touche prog (Weirdistan, Out Of Hand, Après Vous …) , mais aussi une direction allant à l”’essence ciel” (Hell To Pay, All The Time), le tout sous forme d’hommage à Jon LORD (Uncommon Man, Above And Beyond) ! Un vrai miracle ! Une résurrection ! … Et maintenant !? …  Chronique détaillée dans le livre Qu’en avez-vous pensé sur Facebook ? ” Voici une photo de la conférence de presse de Ian Gillan et Ian Paice du 18 avril 2013 au Bus Palladium-Paris. Super moment précédé de l’écoute de l’album ! ”Jean-Damine Scimia   Les Quoi A Simple Song Weirdistan Out of Hand Hell to Pay Bodyline Above and Beyond Blood from a Stone Uncommon Man Après Vous All the Time in the World Vincent Price It’ll Be […]

David COVERDALE vend sa villa du Lac Tahoe

Le chanteur de WHITESNAKE avait mis en vente sa demeure en avril 2019 pour 9,8M $. La propriété serait vendue récemment pour 6,8M$ soit presque 30% de remise. Et oui les temps sont durs 🙂 Les raisons de la vente serait dues à une arthrite apparue il y a douze ans pour le chanteur qui en a 69 aujourd’hui, une maison de quatre étages sans ascenseur et une altitude de 2000m Vous pouvez visiter en vidéo ci-dessous. Veuillez me suivre Ladies and Gentlemen, par ici : Quitte à être dans la rubrique People, autant aussi être voyeur de la petite famille

Deep Purple Mk V Tour 1991 Bootleg

Des vidéos non officielles de concerts  complets apparaissent sur les réseaux sociaux, de cette unique tournée en 1991 de la Mark V, avec Joe Lynn TURNER au chant, tournée promotionnant l’album Slaves Ans Masters ! Aucun live officiel n’a jamais vu le jour concernant ce line-up Pourpre ! La qualité du son est donc sujette à tolérance ! Mais les fans sevrés pourront se régaler avec ces deux concerts à Paris et Freiburg ! Une occasion aussi de revoir le duo LORD-BLACKMORE. Seul document officiel à ce jour incluant la Mark V, est la vidéo Heavy Metal Pioneers commandable ICI en VHS ou DVD! En aparté de la promotion de Whoosh!, Ian Paice, retrace l’ère Slaves And Masters lors d’une excellente interview du dernier Fireworks Magazine n ° 92-2020, de James Gaden. JG: Vous vous êtes réunis pour le superbe “Perfect Strangers“. Puis vint “House Of Blue Light” mais les choses devenaient de nouveau difficiles entre Ian et Ritchie. Ian est parti et vous avez en fait auditionné l’ancien chanteur de Survivor, Jimi Jamison pendant environ deux semaines avant d’opter pour Joe Lynn Turner. IP: Nous recherchions un chanteur, qui pourrait chanter ce dont Purple […]

Ian GILLAN’s Inn

Ce 18 avril 2006, ”Dieu” réenregistrait dans GILLAN’S INN des classiques retraçant sa carrière solo, mais aussi dépoussiérant des inédits live de DP tout en se faisant plaisir avec quelques cerises de reprises, le tout avec des invités de marques, tels que Joe SATRIANI, Uli Jon ROTH, Jeff HEALEY, Tony IOMMI, Joe ELLIOTT, … Autant dire qu’avec de tels guests, le gite est plus que chaleureux. Prenez une écharpe, les frissons se feront nombreux. Un album d’autant bienvenu, qu’à l’époque, en province, ses disques se faisaient plutôt rares dans les bacs avant les rééditions qui suivirent. Et comme en plus la voix est encore là, difficile de ne pas en faire un indispensable. Venez le commenter sur facebook, ils en ont dit, entre autres choses : ”Un très bon album ” Philippe Leroy ”J’ai eu du mal avec le son de Blagona au départ puis je m’y suis fait. Depuis c’est le Gillan que j’ai écouté le plus !” Hervé Derwa Titres – Invités (Michael Lee Jackson joue de la guitare sur tous les morceaux sauf  14) Unchain Your Brain – Joe Satriani, Don Airey & Michael Lee Bluesy Blue Sea – Janick Gers Day […]

WHITESNAKE Come An’ Get It pochette

Explication par son auteur du design de la pochette, Malcom HORTON. (cliquer sur le lien pour lire la version anglaise) Traduction google + Faf ” Tout a commencé début janvier 1981 lorsque j’ai reçu un appel d’un vieil ami du monde de la musique, John Ward, alias Magnet. J’ai rencontré Magnet au début des années 70 alors qu’il travaillait avec Led Zeppelin à l’époque où j’étais connecté à Black Sabbath. Magnet travaillait maintenant en tant que directeur de la route avec Whitesnake qui était dans les dernières étapes de l’enregistrement d’un nouvel album. Il a expliqué que le groupe n’aimait aucune des idées de pochette d’album que EMI, leur maison de disques avait proposées et il a donc suggéré de m’impliquer. Le groupe a accepté et on m’a donc demandé d’aller les rencontrer et de trouver des idées. Magnet m’a dit que l’album devait s’appeler “Come an ‘get it” et m’a dit que le chanteur de Whitesnake, David Coverdale, avait toujours voulu un serpent blanc sur la couverture. Ce week-end, je m’y suis consacré et j’ai trouvé quelques croquis préliminaires basés sur l’idée de la tentation, de la séduction, d’Adam et Eve avec la pomme. […]