DEEP PURPLE Whoosh! nouvel album infos

Un troisième et donc quatrième (lol) extrait de l’album, Nothing At All, sera diffusé le 10 juillet => ICI Pour rappel, le EP 3 titres sorti pour nous faire patienter du report du au covid19 et révélant un nouveau titre, The Power of the Moon, est dans les bacs et commandable ICI Amazon EP Rappel des titres et sortie de l’album Whoosh! le 7 août 2020 1. Throw My Bones (1er extrait) 2. Drop the Weapon 3. We’re All the Same in the Dark 4. Nothing at All 5. No Need to Shout 6. Step by Step 7. What the What 8. The Long Way Round 9. The Power of the Moon 10. Remission Possible 11. Man Alive (2d extrait) 12. And the Address 13. Dancing in My Sleep   ** infos du 16 juin ** Il faut sauver le Soldier Of Fortune ! 🙂 … DP lance une collection d’articles supplémentaires pour soutenir la gestion de la pandémie. Il nous propose aussi à la vente deux Tshirt pour soutenir le staff. Commande merchandising supplémentaire Pandemie ICI  // Commande TS Crew ICI   ** infos du 11 juin ** Un EP vinyl 3 titres va […]

DEEP PURPLE The Battle Rages On

Ce 2 juillet 1993, DEEP PURPLE sort violemment The Battle Rages On ! La chronique est dans le livre alors m’énerve pas hein !? Sinon, “tarte dans ta gueule” … 🙂 … comme le chantait Alain SOUCHON, le pote à Laurent VOULZY pour qui Ritchie BLACKMORE à joué un p’tit solo sur Guitare Héraut (à 4’mn). Pour les non bilingues, cette présentation virulente est en rapport avec le titre ”La Bataille continue de faire rage” donc c’est de l’humour hein !? toa pas taper moa … Ceci dit, si tu peux filer 42 balles pour me récompenser de ces ‘‘Méchantes Pièces de Travail’‘ (= Nasty Pieces of Work), genre les 396 pages du livre illustré et toutes les chro et actu gratuites + aider à financer les frais du site, te gêne pas, ca t”évitera de te faire racketer à la récré 😉 … Parce qu’à force de bosser pour le plaisir, je vais y ”laisser ma peau” (One Man’s Meat). Mais si t’as déjà craqué tout ton budget en mojito et autres cornets de glace et moules-frites, je bosserai peut-être, si il y a de la demande, sur une version Ebook en beaucoup moins […]

MICKAEL MEN PROJECT (HTP3) Made In Moscow avec Hughes & Turner

Populairement dénommé HTP3, mais officiellement nommé MICKAEL MEN PROJECT, ce Made In Moscow est l’oeuvre du maire milliardaire de la ville russe qui s’offre deux stars. Glenn HUGHES l’enregistrera en tirant des pieds (il n’aime pas en parler) ; d’ailleurs c’est plutôt JLT qui porte le projet, GH faisant le minimum vocal. Mais tout comme Joe Lynn TURNER, HUGHES sait que le richissime compositeur a beaucoup d’influences et que la Russie et autres pays de l’Est encore sous influences de l’ex-empire soviétique, sont des rares contrées qui programment alors les deux artistes en tournées : difficile donc de refuser d’enregistrer cet album plutôt AOR. Il comporte ma foi quelques très bons titres (The Alchemist, Let The Fire Rage, Forgive Her, Circus Live parce que SANTANAien et On Your Marks : le meilleur titre), mais aussi quelques banalités (I’m Alive, Warrior of The World au refrain poussif) et autres vieilleries FM qui amuseront selon votre degré d’humeur nostalgique du moment (Arianna, la ballade Old Friend que JLT porte avec sa voix bluesy). Avec un peu plus d’implications et donc de travail, cela aurait d’ailleurs pu être un très bon disque des années 80 et même se […]

Ian GILLAN BAND Child In Time

En juillet 1976 sort le premier album solo du chanteur, trois ans après son départ de DP. Pendant cet interlude, … ”… Ian Gillan se lance dans diverses aventures commerciales qui échouent toutes. Au bord de la banqueroute, il se voit conseiller de revenir à la musique, ce qu’il fait en 1975 en recrutant le guitariste Ray Fenwick, le bassiste John Gustafson, le claviériste Mike Moran et le batteur Mark Nauseef (ex-Elf). Son nouveau groupe, alors appelé « Shand Grenade », fait ses débuts sur la scène du Royal Albert Hall le 16 octobre, à l’occasion du concert The Butterfly Ball1. Rebaptisé « Ian Gillan Band », le groupe donne des concerts en Europe et aux États-Unis au printemps 1976 et enregistre son premier album, Child in Time, avec l’aide de Roger Glover, un autre ex-Purple.” Précisions de Christian Albinovanus du Funky Junction Forum Pour les fans, la surprise musicale va piquer sévère tant ici on expérimente dans le jazz fusion psyché ! On comprend mieux pourquoi Gillan se lassait de DP et cherchait à innover encore. Pour un premier jet, ça part dans tous les sens, et si vous voulez emprunter ce manège-là, mieux […]

JOURS DE TONNERRE (Days Of Thunder) BO David COVERDALE

A l’époque, il était très rare d’entendre du Hard Fm en France, ailleurs que chez son disquaire. Alors évidemment, quand un film US bien commercial vous balançait ça à travers les baffles de la salle de cinéma, vous faisiez des bonds partout sur ce fauteuil pourtant bien confortable. Vous n’aviez qu’une envie : que le projectionniste vous repasse en boucle cette BO. D’autant que, quand vous habitiez dans une ville-campagne en Proviiiince, vous étiez quasiment sûr de ne pas voir le disque dans les bacs sauf miracle, le même type de miracle qu’a vécu le personnage du film dans sa voiture pendant la course. Il était aussi rare de voir inviter des artistes de Hard-Rock pour des BO. Heureusement, Sylvester STALLONE avait ouvert la voie avec ses ROCKY, dont le succès des hits lançait la règle tacite de la présence quasi obligatoire d’un titre AOR pour un film d’action US. Même les James BOND s’y sont mis quelques années plus tard. Il était encore plus rare d’entendre la participation d’un membre de la DPF pour une musique de films. Alors quand j’entendis ce titre bien Hard Fm US avec un chant bien puissant, chaud et […]

VOODOO HILL Wild Seed Of Mother Earth

Second album avec l’excellent guitariste italien Dario MOLLO, ce VOODOO HILL surfe toujours sur les cendres de BLACK SABBATH période Seventh Star, du RAINBOW de BONNET avec un zest de LED ZEPPELIN et de prog, le tout amené à la sauce moderne, j’oserai presque dire, à la succulente sauce italienne. Il suffit d’écouter les riffs lourds et puissants à faire applaudir de ses huit doigts et demi, Tony IOMMI : quelle puissance d’entrée avec Make Believe ou ses interludes exquises à la BLACKMORE dont le solo final de Nothing Stays The Same. Le surprenant Dying To Live, viendrait presque chatouiller les Thrashers si son refrain ne se faisait pas plus doux et son passage mystique oriental rassurant. Bref toujours les mêmes bonnes références mais sans pour autant les copier et donc en apportant une belle couleur personnelle, comme l’invite aussi le solo de Dying To Live ou l’intro de Nothing Stays The Same. Dario MOLLO s’inspire du meilleur par le côté heavy du métal, par le côté épique qui fait du hard rock un genre d’exception et par des ingrédients mélodiques suffisamment présents pour attirer l’oreille du plus grand nombre. Il s’en inspire mais apporte […]

DEEP PURPLE In The Absence Of The Pink – KNEBWORTH 1985

35 ans !! Ce 22 juin 1985, la Mark IIb  était la tête d’affiche du festival de Knebworth ! Parait-il qu’il y faisait un temps anglais !? C’est tout ce que j’en sais ! Et vous ? Pour la musique de ce live, ma chronique est dans le livre 😉 Mais si t’as pas 42 balles pour offrir le livre et soutenir ce site web coûteux, tant pis pour moi, on va rester dans le partage de la passion et la transmission entre génération, avec cette chronique en suivant, du talentueux Phil Lizzy ! Elle n’est pas belle la vie ? 😉 ”N’offrir qu’une seule date en Angleterre célébrant la reformation du groupe relève à mon sens de la pure mesquinerie, non ? Le pays qui les a vus grandir, qui les a fait décoller, réduit à ne les voir que sur une seule date et de surcroît dans des conditions exécrables au célèbre festival de Knebworth, il y a de quoi rager. En effet, la météo est déplorable présentant un temps ‘british’ dans toute sa splendeur. Pluie intermittente, rafales de vent, tout est réuni pour que ce festival qui, par le passé, a présenté […]

DEEP PURPLE Deep Purple

Après deux premiers albums à chercher son style, ce dernier album de la Mark I trouve ici son parfait équilibre dans ce rock psychédélique de bon aloi et de l’époque, avant que la Mark II ne métamorphose l’industrie musicale quelques mois plus tard. On pourrait presque regretter la trop grande proximité entre cet album et In Rock, tant cet album éponyme est une petite merveille dans son genre. Jon LORD est encore dominant, lumineux, mais le partage devient de plus en plus équitable. Le groupe et Rod EVANS trouvent ici enfin leur place. … Et sans le savoir encore, Ritchie BLACKMORE prépare ici des Anyone’s Daughter et autres Anya et beaucoup plus tard, son BLACKMORE’S NIGHT. On pourrait même regretter aussi que le chanteur ait voulu suivre le courant de la Mark II, alors que sa voix n’en avait pas les moyens et qu’au contraire, elle démontre ici qu’il aurait probablement fait une fabuleuse carrière en tant que crooner. Autre regret : Que Ian GILLAN n’ait jamais interprété certaines des pépites présentes ici, que sa voix d’alors, aurait sublimées. J’avais occulté la Mark I pendant des décennies, j’avais tort. Si vous voulez expérimenter la Mark […]

DEEP PURPLE Live At The Olympia 96 – Paris

Enregistré le 17 juin 1996 à Paris, ce live est exceptionnel à plus d’un titre : Premier live de la Mark VII après le surprenant Purpendicular, sa genèse improvisée, un bootleg officialisé à cause d ‘un Jon LORD qui avait bien préparé son coup, un rafraîchissement extra de la set-list, la présence unique de la section cuivre de l’émission Nulle Part Ailleurs de CANAL PLUS dont un des musiciens me fera le privilège de m’accorder une interview exclusive inclus dans le livre et emplie d’anecdotes. Il se désespère de ne pas avoir de photos du show : on compte sur vous pour nous en faire partager si par cas … (voir celle de Philippe LEROY ci-dessous) Trop de choses à narrer de ce concert dont la qualité et la présence des cuivres en font un indispensable. Il vient de surcroit se greffer à mon report du concert de Bordeaux auquel j’ai assisté et vécu des moments inoubliables ; report inclus aussi dans le livre. Le groupe est en feu avec notamment le trop rare Cascades I am Not A Lover entre autres grands moments avec ces cuivres qui boostent des missiles qui n’en avaient déjà […]