GLENN HUGHES Feel

Troisième album sous son nom depuis son grand retour, après un Blues (1992) fait sur commande pour le producteur, Mike VARNEY et un From Now On (1994) sonnant davantage Pourpre et qui aurait pu être une suite logique au Hughes-Thrall (1982), voire au Face The Thruth de John NORUM (1990) … et pour cause Pat THRALL y est crédité, on aurait pu s’attendre à un enchainement naturel vers ce classic rock classieux et un zest fm auréolé de mauve pour Feel. Perdu ! On retourne ici vers l’esprit de Play Me Out (1977) en plus calibré radio, mais toujours dans la soul et le funk. Bien que HUGHES nous ait vendu la présence ici aussi de son ancien acolyte d’ASIA si ces compo sonnent bien plus pour les radios, les arrangements eux sont loin du style fm de l’album culte Hughes-Thrall. Sur Redline, la patte de THRALL aurait pu faire illusion si l’arrangement choisi s’était tourné davantage vers le FM : Il restera orienté sur le seul funk. Glenn HUGHES réalise ici en quelque sorte l’album de ses rêves : celui de la carrière solo qu’il aurait aimé réellement emprunter au milieu des Georges MICKAEL, […]

DEEP PURPLE In Rock

50 ans ! L’album par lequel tout a commencé ! Pas seulement pour le groupe, mais pour la musique que l’on va nommer à partir de là “Hard Rock” puis dit “Métal” aujourd’hui. Une vraie claque sonore à l’époque que ce soit avec le chef d’oeuvre Child In Time où dès le coup de gong tueur avec l’autre classique Speed King. Mais il ne faut pas sous-estimé les autres titres qui sont tous vecteurs de K.O., par sa virtuosité et même son lyrisme (Living In Wreck). La Mark II ne va pas que tuer la Mark I, elle va enterré toute la pop existante et libérer toutes les énergies endormies ou encore juvéniles. Beaucoup de groupes dont les plus grands, se réfèrent à cet album légendaire. On évoque souvent à juste titre LED ZEPPELIN, BLACK SABBATH et d’autres comme fondateurs. Mais In Rock a bien inscrit dans le marbre les nouveaux commandements du Métal au sens large du terme et a surtout tout fait exploser à ce moment là, jusqu’à sa pochette qui aura déchaînées les jalousies, vite enchaînées par la réalité. Car cet impact immortalisé par cette incrustation dans la roche, reflète bien ce […]

DEEP PURPLE Abandon

Deux ans après le très surprenant Purpendicular, la MARK VII s’élance pour un second saut ! Elle aura la lourde tâche de confirmer et surtout de ne pas laisser trop d’arguments aux fans de Ritchie BLACKMORE de tirer à tout va ! Deux ans, c’est court pour composer quand on connaît aussi l’investissement mis sur la route par le groupe et une période Grungy qui n’en finit pas de s’éterniser. En feuilletant à nouveau les magazines d’alors pour le bien du livre, leur sommaire étaient plutôt déprimant. On apprendra aussi des années plus tard que Jon LORD était en train de se détacher de plus en plus du groupe. Mais de ce contexte défavorable, les gars n’en ont cure, habitués à devoir se surpasser après des In Rock et Machine Head, … et surtout, ils semblent impatients de remettre le couvert avec leur nouveau guitariste qui les (nous) a enthousiasmé lors du ”premier” album, même si loin du style de son prédécesseur. Ils sont regonflés à bloc et ça va se vérifier. Cela va se vérifier dans les intentions mais la réalisation sera maladroite.  Et c’est là que le faible écart entre les deux albums […]

Jon LORD Windows avec David Coverdale et Glenn Hughes

Autant être honnête, ma faible culture en musique classique ne m’invite pas à vous proposer une chronique. Il en sera de même pour les autres projets de ce type de Jon LORD. Si l’un.e d’entre vous se sent l’envie de les chroniquer et nous initier au classique, vos écrits sont les bienvenus. Par contre si j’évoque ce live enregistré le 1er juin 1974, c’est principalement pour la présence de HUGHES et COVERDALE, et aussi du futur partenaire de PAICE et LORD, Tony ASHTON. Ce dernier viendra former le A de P.A.L pour un unique album qui révèlera l’imposture de ce duo pourpre vis a vis du disque Stormbringer et donc ”innocentant” Glenn HUGHES. J’en parle aussi dans le livre. J’avoue aussi que je n’ai pas l’album et que je l’ai peu écouté sur le net. Je vous joins juste ici les deux extraits vidéo dans lequel le trio de chanteur est à l’oeuvre. On peut s’imprégner de l’excellence vocale des remplaçants de GILLAN et GLOVER, chacun dans son registre si particulier et si complémentaire. Si COVERDALE est exquis, la finesse de HUGHES et sa mélodie vocale sont remarquables. Enjoy ! PS : Il est dommage […]

WHITESNAKE Ready An’Willing

Il y a des pochettes qui reflète bien la musique. A la fois simple, directe mais gardant un zeste de mystères suffisant pour attiser la curiosité. Ne dévoilant qu’une partie des visages, tel un joli décolleté, on désire y découvrir ses secrets,  voir quelles douceurs peuvent bien s’y cacher dessous. Cette métaphore n’est pas choisie par hasard tant la musique de ce serpent là est érogène. Les musiciens se font ardents en mettant notamment en avant la basse – un comble quand on a deux guitaristes, un claviériste et un chanteur de ce niveau. C’est dire l’espièglerie qui règne ici. En effet, cet instrument vient d abord vous inviter, puis vous charme à entrer dans ce repère un peu sombre qui vous noue la gorge. Puis mise en confiance, elle vous susurre de vous abandonner aux délices du streap-tease. Car tout dans ce disque est sensualité et vous appelle au bien-être, à casser vos chaînes, à la coquinerie au bon sens du terme. La musique se fait tour à tour swing, boogie, bluesy, esprit cabaret monté clandestinement derrière un vieux garage, et transpire l’érotisme comme sous une chaleur tropicale.  Madame ? Vous résistez ? Vous […]

NIKOLO KOTZEV’s NOSTRADAMUS avec G.Hughes + JL Turner + Doogie White

NOSTRADAMUS l’avait probablement prévu : le 21e siècle sera l’apogée des opéra métal. Si quelques années plus tôt, AYREON et THERION s’y sont lancés, l’engouement pour l’exercice prendra son véritable essor avec le AVANTASIA de Tobias SAMMET. Dans le même laps de temps, Nikolo KOTZEV va réaliser son oeuvre et quelle oeuvre !! Auparavant, dans le cadre de son groupe BRAZEN ABBOT, il aura pris l’habitude de faire appel à 3 chanteurs différents pour chacun de ses albums très influencés par RAINBOW. Viendront pousser le gosier tour a tour, Thomas VIKSTROM (CANDLEMASS, THERION) Goran EDMAN (MALMSTEEN) Jorn LANDE (ARK, MASTERPLAN MILLENIUM) Tony HARNELL (TNT), Glenn HUGHES et le fidèle Joe Lynn TURNER qui sera présent sur chacun des opus. Alors, c’est un peu naturellement que ce projet verra le jour avec cette fois Doogie WHITE (RAINBOW), JORN et nos deux pourpres, et des oubliées ou sous-estimées chanteuses Alannah MYLES & Sass JORDAN. Le duo rythmique et le claviériste d’EUROPE accompagnent le guitariste. Du beau monde donc, qui conte l’histoire du plus célèbre des voyants, interprété par Joe et qui fut aussi conseiller de la cour d’Henri II, interprété évidemment par The Voice, et qui devra […]

Joe Lynn TURNER Hurry Up And Wait

Après les albums Nothing’s Changed, accès ballades bluesy-pop et son premier album de reprises très Old Classic Rock Blues, Under Cover, JLT relance sa carrière solo. Même si l’orgue Hammond reste Pourpre – quelle superbe ouverture LORDienne sur No Room For Love – le registre tourne autour du hard rock blues mélodique classieux entre AEROSMITH, CINDERELLA, FREE, et un zest de SURVIVOR et FOREIGNER. Pour cela, il s’entourera de fins limiers : Al PITRELLI (SAVATAGE, MEGADETH), Chris CAFFERY (SAVATAGE, John WEST, METALIUM) et pléthore d’invités dont Doogie WHITE venu faire quelques choeurs, Al GREENWOOD (FOREIGNER) et Jim PETERIK (SURVIVOR, PRIDE OF LIONS) à l’écriture. Les die-hard fans de la Mk II ont tendance à railler le chanteur de la Mk V. A croire qu’il les a pris au mot avec une voix éraillée qu’il porte depuis Slaves And Masters. Si il a perdu quelques aigüs, il a gagné en profondeur et en agressivité – c’est ce que l’on recherche souvent dans le hard rock – tout en puisant dans le blues, celui d’Otis REDDING ou de Joe COCKER. Il suffit d’écouter son cri écorché sur Sentimental pour comprendre que l’américain ne plaisante pas et qu’Alice […]

Joe Lynn TURNER Discographie & Chroniques

Les albums DPF colorés sont chroniqués. Cliquer dessus pour lire ma chronique et aussi d’autres avis de fans exprimés sur la page facebook. Cette discographie est aussi abordée dans le livre ”Deep Purple 50 ans La Maison des Légendes 1968-2018”. Ces écrits sont effectués pour les dates anniversaires et uniquement sur mon temps libre. Tout coup de main est bienvenu. L’idée est de partager une passion. Joseph Arthur Mark Linquito – né 2 août 1951 USA New Jersey – Mark V 1989 à 1992 – chanteur S’il y a des gens qui arrivent à être à la bonne place au bon moment, sur ce coup là, lui, c’est l’inverse. Malgré une voix irréprochable, son recrutement fut l’égal d’un marseillais à Paris ou inversement. Dommage et injuste, car il reste un grand chanteur, de la Mark V, de RAINBOW et de H.T.P, entre beaucoup d’autres projets de qualité ! Difficile de ne pas apprécier ses prestations vocales sur des titres comme I Surrender – Can’t Let You Go – Street Of Dreams – Fire In The Basement – Crystal Ball – On The Ledge ou encore sur des reprises comme Nothing Else Matters – Back In […]

RAINBOW Rising

16 mai 2010 Décès de Ronnie James DIO L’initiateur du signe des horns \m/ Ronnie James Dio partait attraper et chevaucher l’arc-en-ciel dans l’obscurité froide en nous laissant en souvenir sa voix d’or. Beau cadeau ! Il restera cette Lueur Dans Le Noir ! Repose en paix … 16 mai 1976 RAINBOW Rising Ce même jour, le lutin à la voix de géant céleste voyait dans les bacs cet album à la sublime pochette contenant l’épique et magistral Stargazer ! Il est clair que Ronnie repose au milieu des étoiles. Après toutes ces décennies, cette pochette me fascinera toujours autant … Et que dire de cet hymne épique qu’est Stargazer ? Un bijou oriental, un chef d’œuvre musical ! … Ritchie BLACKMORE et Ronnie James DIO propulsés par de nouveaux musiciens dont un Cozy POWELL en feu et les solides Jimmy BAIN et Tony CAREY, ont atteint là leur summum, et on peut dire LE summum. Déjà surnaturel, l’incroyable est qu’ils arriveront à faire aussi bien sur l’album suivant Long Live Rock N’Roll. On en reparlera. Evidemment ce monument est bien enlacé par les Tarot Woman, Run With The Wolf, le dansant Startruck ou un […]