DIRTY SHIRLEY s/t Dirty Shirley

Album culte ? Cet album a toutes les caractéristiques pour devenir un album culte. Pas de hits qui vous accrochent l’oreille de suite, un Hard Rock classique plus ou moins à la mode, plutôt moins même, une pochette clivante de Stan W DECKER qui rappelle les années 50 ou Tarantino, une époque où on zappe tout sans dire merci, et qui donc vous fera passer à côté … de compos hyper ficelées qui nécessitent plusieurs écoutes, … bref qui nécessitent du temps et le temps, on n’en a plus parait-il, comme nous le disent nos retraités débordés. On n’en a tellement plus que j’écris ma conclusion dans l’introduction en me demandant maintenant si tu vas lire la suite …T’es là ? T’es pas là ? … Si t’es parti acheter le disque, alors ça va … Parce que ce sale disque convie le chanteur de demain et un guitariste chevronné. Ce jeune vocaliste culotté a le vent en poupe. Déjà connu pour ses reprises de Standards que je vous avais déjà présenté, Frontiers a eu la riche idée de faire chapeauter ce jeune fougueux à un Georges LYNCH expérimenté, probablement aussi par crainte de voir […]