The DEAD DAISIES (JUDAS PRIEST) – Vienne chapitre 3 part 1 – 26 juillet 2022

Préambule perso (un peu long mais t’as que ça à faire sur la plage ! Si t’es pressé, va direct au paragraphe ”concerts”)

Je n’avais jamais vu JUDAS PRIEST lorsque j’ai lu l’annonce de cette date dans Rock Hard Mag presqu’un an avant son échéance. Evidemment, à la seconde précédente, c’était surtout de voir Glenn HUGHES avec The DEAD DAISIES qui m’asticotait. L’affiche se greffait donc dans mon subconscient d’autant que Vienne et la région sont superbes. J’envisageais donc de me farcir les 7h de route aller.

Puis le HELLFEST annonça son affiche définitive et surtout, je réussis à attraper au vol les fameux sésames (report du HF à lire bientôt) incluant ces mêmes Judas et Daisies qui me fit du coup, remettre en question ma venue sur Vienne. Sauf que l’ambiance festival et les temps de jeu ne sont pas les mêmes. D’ailleurs, j’enrageais (oui parce que le metalleux enrage, il ne s’agace pas) de voir les seules 40 mn irrespectueuses pour le légendaire Glenn HUGHES, qui n’avait déjà pas eu droit à mieux lors de sa venue précédente en solo, d’autant plus quand on voit certains groupes à la qualité discutable (heu pardon rageante) qui bénéficient d’un temps plus conséquent.

Oui mais voilà, une fois sur place, DAISIES annula, ce qui me fit enrager une troisième fois. Et en parallèle, HALFORD me subjuga. La date de Vienne retilta alors dans ma tête. J’allais alors sur le site du Théâtre Antique pour voir s’il restait des places … et aussi un coup d’oeil à la programmation : TOTO deux jours avant !! …

TOTO et moi c’est ”Je t’aime moi non plus” (Report là), donc je me dis alors, qu’il était temps de redonner une chance à notre amour compliqué (tu sais le terme que tu postes sur ta page facebook dans ton statut pour dire que t’es en couple mais que t’as envie aussi de le-la tromper ou de changer radicalement de partenaire – A ce moment-là, Fb rencontra un bugg informatique ”Nous nous excusons pour ce bugg informatique, suite au changement soudain de millions de statuts” – Moi, les gens qui mettent le statut ”en couple : c’est compliqué” j’appelle ça des couples à caractère social ou fiscal : si t’es pas bien avec ton ou ta conjointe compliqué(e), pourquoi tu restes avec? – Aïe mon administrateur m’annonce : «  vous venez de perdre 2.571.492 abonnés dont 2.571.491 de faux profils) … bref cela me faisait deux raisons d’aller à Vienne …

… puis trois quand je vis que Rock Hard Mag proposait une place gratuite pour tout abonnement ! Après plus de 35 ans d’achat mensuel chez le buraliste, je me décidai enfin à sauter le pas … ou plutôt sur la carte bleue.

Quelques temps plus tard, je vis passer sur Fb, l’event du COMMUNAY ROCK FEST deux jours avant TOTO et à quelques kilomètres de Vienne (voir report click). Bref un voyage du 3 en 1, le tout sur un week-end prolongé !! Elle n’est pas belle la vie ?

Sauf que je tombais en rade d’alternateur-batterie vers Villefranche-du-Lauragais, périphérie toulousaine. Et aucun garage du coin n’a voulu dépanner en urgence le touriste : trop de commandes et fermeture-congés à venir … bref pleins d’excuses de plus ou moins bonne foi qui me fit … enrager, même si je compatis à la pénibilité de leur métier, parfois par des pourboires … Dilemne donc ! Allais-je devoir faire demi-tour et renoncer ? Enragé, hors de question de me faire pourrir mon dernier week-end de concerts avant de très longs mois. Et finalement, mon fidèle Tornado fit l’effort de m’amener à bon port, devant le Rhône et devant un garagiste viennois qui eut l’amabilité de faire la réparation en deux jours seulement ! Un seigneur à qui je laissais de quoi acheter des chocolatines à ses employés avec tout de même comme consigne, de ne pas acheter des pains au chocolat ! Certains garagistes toulousains sont des branleurs mais je ne vais pas renier mes origines sudouestiste pour autant. Merci Messieurs !

 

Concerts (partie 1)

The DEAD DAISIES

Après une visite de cette belle ville, THE DEAD DAISIES annonce que Glenn HUGHES est covidé et sera remplacé par Dino JELUSICK (DIRTY SHIRLEY chroniqué là et WHITESNAKE). Décidément en un mois, ce sera la seconde fois que je ne pourrai voir un de mes chanteurs préférés … De quoi … enrager !!

Message sur ”Brother Glenn”

Mais j’étais content aussi de découvrir live le prometteur Dino JELUSICK …. Et puis j’ai déjà vu GH plusieurs fois et je ne suis pas sûr que j’aurai accroché avec TDD live !? Bref, j’ai en général tendance à voir (et à boire) le verre à moitié plein que la moitié vide (Tu me diras : c’est compliqué de boire du vide! Tout est compliqué ! rires). Alors ce ne sera qu’en râlant tel un bon français que je m’avancerai dans ce magnifique site …

Je ne connais pas bien tout le répertoire historique des MARGUERITES MORTES qui puisent beaucoup aussi dans les reprises. La set-list n’a pas non plus la longueur d’une tête d’affiche mais je m’étonne du peu de titre du nouvel album (chroniqué là) et notamment du terrible hit qu’est Like No Other Il faut préciser que le chanteur croate a été appelé en urgence la veille et que donc il ne maîtrise pas tout le répertoire d’où l’aide compréhensible parfois d’un prompteur. Et puis quand on a une voix qui s’approche davantage du registre de David COVERDALE et DIO avec un zest de Ray GILLEN, il paraît difficile aussi d’imaginer qu’il soit facile de reprendre du Glenn HUGHES à la tessiture différente.

Dès lors, comme il l’annoncera lui-même, quand vous avez dans la formation trois musiciens qui sont passés chez WHITESNAKE (Doug ALDRICH, Brian TICKY et Dino JELUSICK), il sera plus aisé d’interpréter des titres qu’ils ont déjà joué ensemble tels que Burn et Mistreated. JELUSICK assurera tout le long du show dévoilant quelques beaux aigus et une puissance vocale conséquente qui feront apparaître quelques frissons chez votre serviteur. Toutefois, tout comme Ronnie ROMERO, une fois la puissance et la technique mises de côté, sa tessiture vocale ne me semble pas encore mature pour me faire oublier celles des maestro HUGHES-COVERDALE-DIO … Mais le chanteur est jeune et peut encore enrober sa voix … Ravi par le set et confiant, je demande tout de même confirmation avec un zest de suavité de plus. Ce dernier a d’ailleurs regretté ne pas pouvoir proposer le final a capella, je le cite ”RN’B” qui aurait pu nous faire découvrir live plus amplement ses talents qui sont grands. Néanmoins, malgré de bonnes promesses avec une set-list qu’il a répétée à l’arrache, rappelons-le, éclipser la légende qu’est Glenn HUGHES, reste encore un long chemin à parcourir, d’où peut-être le message subliminal d’ouvrir avec Long Way To Go.

Le maître de la troupe, David LOWY assure une rythmique taulière et reste discret la plupart du temps, laissant Brian TICHY, lancer ses baguettes en haut, en bas, en travers, bref un peu partout, et Doug ALDRICH faire le spectacle. Ceci dit, si on a le sentiment d’avoir assisté à un bon show, on n’en retient pas vraiment grand chose si ce n’est le potentiel du chanteur ! A revoir donc …

On passera donc un bon moment sans plus avec cette formation dont on ne sait trop quoi penser vu qu’il s’agit d’un collectif de musiciens et non d’un line-up figé. On peut donc penser revoir au micro JELUSICK plus régulièrement d’autant que Glenn HUGHES, en sus de son âge, semble convoqué chez BCC. Mais BCC ne tournant pas, possible que GH cumulera les mandats malgré son âge ; le second album de TDD avec lui au micro, qui va sortir dans les mois à venir, sera à promotionner aussi … à suivre …

Je t’ai vu !
Merciiii !

Facebook  The Dead Daisies

La suite

Vienne Chapitre 3 – partie 2 Judas Priest

Retour à

Vienne Chapitre 2 – Toto & Laura Cox

Vienne Chapitre 1 – Communay Rock Fest