WHITESNAKE Live At Donington 1990 – 30th

LIVE STREAM et Pré-Show !!! En direct sur vos écrans le 18 août sur les pages fb et YT du groupe (attention au décalage horaire)
 
Pour célébrer le 30e anniversaire de la performance live, une version remasterisée de 17 titres de l’intégralité de la performance du groupe sera diffusée numériquement le même jour !! Whitesnake célèbre le 30e anniversaire de son set légendaire aux Monsters of Rock avec un nouveau concert en streaming, Live At Donington, qui présentera la performance classique du groupe sur la chaîne YouTube officielle de Whitesnake.
 
La projection sera précédée d’un pré-spectacle en direct et d’une séance de questions-réponses avec David Coverdale, Steve Vai, Adrian Vandenberg, Rudy Sarzo et Tommy Aldridge, qui se réuniront pour la première fois depuis la fin de leur «Slip Of The Tongue World Tour », pour célébrer cet événement mémorable.
 
=> Le flux de questions-réponses sera mis en ligne le mardi 18 août à 11h30 PST sur la chaîne YouTube et la page Facebook du groupe. La diffusion du concert aura lieu à 12h30 PST, exactement à la même heure que le groupe est monté sur scène il y a 30 ans au Royaume-Uni.
 
Le même jour, Whitesnake sortira LIVE AT DONINGTON 1990 (30TH ANNIVERSARY COMPLETE EDITION), une collection remasterisée de 17 titres de l’ensemble de la performance du groupe, numériquement. Toutes les chansons de la performance ont été remasterisées. Cette nouvelle collection numérique comprend un mélange de hits et de morceaux majeurs, notamment “Is This Love” de l’album éponyme multi-platine de Whitesnake et le succès n ° 1 “Here I Go Again“. Il y a aussi quatre morceaux instrumentaux qui présentent des solos de guitare virtuoses, dont «Adagio for Strato», «Flying Dutchman Boogie», «For The Love Of God», «The Audience Is Listening» et un solo de batterie explosif de l’extraordinaire Tommy Aldridge.
«J’ai hâte de retrouver Steve, Adrian, Rudy et Tommy, même si ce n’est que pour ce moment en ligne…C’était sans aucun doute l’un des meilleurs, des plus explosifs et des plus excitants collectifs musicaux que j’ai jamais eu le plaisir de partager sur une scène mondiale avec… des gens super, des musiciens super… Définitivement, un SUPERGROUP !!!» déclare Coverdale.
Cette performance au festival Monsters of Rock de Donington, au Royaume-Uni, a marqué leur troisième apparition et la deuxième fois en tête d’affiche du célèbre festival. Le groupe avait récemment sorti son troisième disque de platine consécutif et son huitième album studio, Slip of the Tongue. Sorti à l’origine en novembre 1989, il a culminé au numéro 10 des charts britanniques et américains. En 2019, Rhino a sorti une édition du 30e anniversaire de l’album, ainsi qu’une vidéo de déballage mettant en vedette David Coverdale qui peut être trouvée ici.

“Slip of the Tongue” (Live at Donington, 1990)

    1. “Slide It In” (Live at Donington, 1990)
    2. “Judgment Day” (Live at Donington, 1990)
    3. “Slow an’ Easy” (Live at Donington, 1990)
    4. “Kittens Got Claws” (Live at Donington, 1990)
    5. “Adagio For Strato” (Live at Donington, 1990)
    6. “Flying Dutchman Boogie” (Live at Donington, 1990)
    7. “Is This Love” (Live at Donington, 1990)
    8. “Cheap an’ Nasty” (Live at Donington, 1990)
    9. “Crying in the Rain” (Live at Donington, 1990)
    10. “Fool for Your Loving” (Live at Donington, 1990)
    11. “For The Love Of God” (Live at Donington, 1990)
    12. “The Audience Is Listening” (Live at Donington, 1990)
    13. “Here I Go Again” (Live at Donington, 1990)
    14. “Bad Boys” (Live at Donington, 1990)
    15. “Ain’t No Love in the Heart of the City” (Live at Donington, 1990)
    16. “Still of the Night” (Live at Donington, 1990)
 
Retour sur l’album Slip of the Tongue 30th
 
***
Quelques avis sur facebook
 
” Ce Slip Of The Tongue, un album mal aimé par pas mal de critiques, il faut le prendre comme le témoignage d’une époque. Toutefois, il est moins indispensable que l’album 1987. Le concert de Donington est un excellent témoignage live de whitesnake. C’est dommage qu’il n’y ai pas plus de vidéos de la tournée précédente. ” Stéphane Polowczyk
 
Vu à Vincennes  juste après un énorme concert d’Aerosmith, DC se pète la voix dès le début du concert ce qui en gâche grandement la qualité globale malgré le niveau stratosphérique des musiciens, le public devient clairsemé et peu enclin à rentrer dans l’ambiance. Je n’ai jamais compris ce desamour palpable entre le public français et WS. Peut être à cause du fait qu’ils ont toujours tourné moins ici que DP, AC/DC Scorpions, Maiden par exemple, qui ont battus nos campagnes en long en large et en travers donc bluffé par Tyler et son gang et un poil déçu par DC et le serpent blanc même si c’était quand même de haute tenue grâce au musiciens.” Emmanuel Pitchelu
 
– Toi-même dans ta phrase sur ACDC, tu réponds en partie à ta question. Stéphane donne un bon élement d’explication. Je pense sans rien affirmer que DC a manqué le coche fin des années 70 pour séduire le public français en annulant des concerts alors que son blues rock aurait pu séduire à l’époque un public encore ouvert (succes de STATUS QUO par exemple) et non encore ”moutonné” par la Loi de Protection de la chanson française ! Ensuite dans les années 80, le Hard Rock en France a été snobé, censuré ! Pour lui c’était donc trop tard vu son succes mondial en 87 ! BON JOVI n’ a jamais reellement percé chez nous et n’a été connu qu’en 1994 avec son Best Of alors que cela faisait 7 ans qu il dominait le monde ! Slippery When Wet est un des 5-10 albums les plus vendus au monde de tous les temps ! Et on ne peut pas dire que BJ fait du Extreme Metal pour faire fuir la ménagere de + de 50ans et Michel DRUCKER ! Je pense que cela résume l’état du Hard Rock en France à cette époque là ! Je crois qu’il ne faut pas chercher loin le non succes de groupes de Hard Rock en France ! La promotion musicale dans les médias ne tournait qu’autour de la variété internationale et surtout française … Sinon à Toulouse en 2006, la salle était pleine alors que ce fut une date rajoutée en urgence https://lamaisondeslegendes.fr/report-whitesnake-toulouse-2006 …. Les Monster Of Rock né en 1980, se sont exportés partout dans le monde ! Sa pérennnisation fut complexe. La France l’a reçu en même temps que d’autres pays européen en 1988 et seulement pour 3 éditions. L’Allemagne comme toujours, avait déjà exporté le concept ainsi que la Suède ! Ce n’est pas pour rien que ce fut dans ces pays qu’il y eut les plus gros festivals par la suite https://fr.wikipedia.org/wiki/Monsters_of_Rock ! (Franck AndFurious)
 
– Heureusement, pour les amateurs de métal et de hard-rock, il y avait l’émission de Zégut (wangoo tangoo). C’est vrai que Whitesnake est mal aimé en France mais à chaque concert la foule est présente. Je les ai vu la dernières fois en 2009 au casino de Paris. Un bon show mais la voix de David montrait des signes de faiblesse. Reste une belle série d’album qui n’ont pas vieilli. David Coverdale est et restera un gentleman du blues rock et du hard rock en général. (Stéphane Polowczyk)
 
– J‘ai toujours été un immense fan de mister DC peu de chanteurs ont gardé leur voix intacte au fil du temps (Glenn Hughes, Paul Rodgers, JLT fans une moindre mesure). DC à garde un niveau excellent jusque dans les années 2000/2005 après l’âge à fait son œuvre…. (Emmanuel Pitchelu)