Ian GILLAN BAND Child In Time

En juillet 1976 sort le premier album solo du chanteur, trois ans après son départ de DP. Pendant cet interlude, …

”… Ian Gillan se lance dans diverses aventures commerciales qui échouent toutes. Au bord de la banqueroute, il se voit conseiller de revenir à la musique, ce qu’il fait en 1975 en recrutant le guitariste Ray Fenwick, le bassiste John Gustafson, le claviériste Mike Moran et le batteur Mark Nauseef (ex-Elf). Son nouveau groupe, alors appelé « Shand Grenade », fait ses débuts sur la scène du Royal Albert Hall le 16 octobre, à l’occasion du concert The Butterfly Ball1.

Rebaptisé « Ian Gillan Band », le groupe donne des concerts en Europe et aux États-Unis au printemps 1976 et enregistre son premier album, Child in Time, avec l’aide de Roger Glover, un autre ex-Purple.” Précisions de Christian Albinovanus du Funky Junction Forum

Pour les fans, la surprise musicale va piquer sévère tant ici on expérimente dans le jazz fusion psyché ! On comprend mieux pourquoi Gillan se lassait de DP et cherchait à innover encore.

Pour un premier jet, ça part dans tous les sens, et si vous voulez emprunter ce manège-là, mieux vaut ne pas avoir manger un hamburger ou une crêpe au chocolat avant d’y monter ! Il y a du très bon mais aussi de l’indigeste si le jazz n’est pas dans vos curiosités potentielles. Le symbole de ces expérimentations sera la reprise célèbre qui surprendra agréablement. Pour le reste, il faut plus ou moins s’accrocher.

En tout cas, on voit là le riche bagage musical du chanteur et surtout son désir d’explorer et de ne pas vouloir reproduire la même formule qui a fait son succès : Courageux et intéressant, mais un peu casse gueule aussi ! Un album à conseiller aux plus ouverts d’entre nous.

Voilà ce que les fans de la page facebook en disent, entre autres, joignez-vous à eux !

”J’avais beaucoup aimé le Ian Gillan qui prouve une fois de plus ( n’oublions pas Jésus Christ Superstar) qu’il ne fait pas que chanter les riffs du guitariste … Avec Jon Lord , certainement le plus aventureux de la bande !” Denis Cusumano

J’aime beaucoup cet album de Gillan, la face B est superbe, production de Glover !” Alain Rabiat

 

Face 1

  1. Lay Me Down  – (Ian Gillan, Ray Fenwick, Mark Nauseef, John Gustafson) – 2:55
  2. You Make Me Feel So Good  – (Gillan, Mike Moran, Dave Wintour, Bernie Holland, Andy Steele) – 3:41
  3. Shame  – (Gillan, Fenwick, Nauseef, Gustafson) – 2:47
  4. My Baby Loves Me  – (Gillan, Fenwick, Nauseef, Roger Glover) – 3:35
  5. Down the Road  – (Gillan, Fenwick, Nauseef, Gustafson, Glover) – 3:27

Face 2

  1. Child in Time  – (Ritchie Blackmore, Gillan, Glover, Jon Lord, Ian Paice) – 7:23
  2. Let It Slide  – (Gillan, Fenwick, Nauseef, Gustafson, Moran) – 11:41

Band

  • Ian Gillan – vocals and harmonica
  • Mike Moran – keyboards (Fender Rhodes, Hohner Clavinet, Hammond organ, ARP 2600, piano, ARP string ensemble)
  • Ray Fenwick – guitars, slide guitar and vocals
  • John Gustafson – bass guitar and vocals
  • Mark Nauseef – drums and percussion
Musicien additionnel
  • Roger Glover – synthesizer (ARP 2600), kalimba and vocals

Production  Roger Glover

Label  POLYDOR – OYSTER  // Amazon CD / LP / LP GATEFOLD / K7

Sortie  ?? juillet 1976

Retour à la discographie de Ian GILLAN

Le coin Collector

Album en écoute ci-dessous