Chroniques sur le Livre

***    Chroniques *** Présentation dans le trimestriel Blues Magazine juillet – septembre 2019 n°93 ”… on comprend mieux avec le recul le parcours tumultueux du groupe … un livre de chevet ! ”   ” … on applaudit à quatre mains ce  travail de bénédictin passionné.” … ”Analyse très fine et précise par moment humoristique qui s’appuie sur un demi-siècle de coupures de Presse. … Un livre de chevet pour fan inconditionnel. Tout simplement, magique ! ” …   Retrouvez-les intégralement ci-dessous ; ainsi que les avis des lecteurs au livre en cliquant sur ce lien de la page ”Avis des lecteurs”   Seconde chronique sur le livre chez Rock Hard Magazine de ce mois de mars !      Yesss ! Super ému de voir mon livre dans ce mag référence, la bible du Classic Rock et du Hard Rock !  je ne trouve pas suffisamment de beaux mots, ni évidemment de mot laid ( ok vanne naze) pour traduire ce privilège En plus, la critique est hyper positive, une chronique que, vous vous doutez, j’ai dévoré toute Crüe ( ok vanne convenue) ! je vais même devoir acheter un second exemplaire pour […]

WHITESNAKE Flesh & Blood

 Tout comme les textes de Coverdale, soyons franc ! C’est du tout bon ! Du Sang bleu ! … … enfin, quand on dit c’est du tout bon, tout dépend si vous êtes un adepte de la période 78-84 (Slide It In version UK) ou de l’après 1984 (Slide It In version US) ! Les premiers seront probablement ravis ; les seconds, un peu moins, surtout si à l’instar de DP avec Gillan, ils s’attendent à entendre une voix de jeunesse. En somme, cet album est le parfait milieu des 2 époques : légèrement plus heavy que la première et beaucoup plus bluesy que la seconde. D’abord, pour mieux apprécier, débarrassons-nous des poils urticants ! J’ai pas dit pubiens !:) zut ! je me suis mis en mode Coverdale ! Sorry ! ** Les moins ** Le livret pour commencer ! Très joli ! Mais est-ce bien nécessaire de couper des arbres pour imprimer des paroles du poète ? Surtout Hey You ! Franchement, même un non-bilingue comme moi a compris leur signification depuis le temps, babe ! Les publier sur le web suffirait donc ! Ceci-dit, le fait d’y mentionner qui joue les solos aide, même si les deux guitaristes ont un jeu différent. La production ensuite ! On […]

WHITESNAKE Slide It In – 35ème anniversaire Super Deluxe Edition Box

Chronique par Eric Penot ! puis avis complémentaire sur le Live In Glasgow par Phil ”Lizzy” Debray   Quel merdier ce disque, tout le monde est passé sur  les bandes ! Au départ,  un groupe  de six musiciens qui enregistrent  un album de 10 titres. Un groupe qui à un succès grandissant en GB. Du blues électrique de grande qualité. Le leader, DC, décide d’aller de l’avant, sortir de sa maison de disque et de voir plus grand. Il signe un contrat chez EMI pour l’Europe ( progrès ) et entame des discussions avec un label US, tout nouveau (GEFFEN ) pour les US. Accord des parties pour un producteur, Eddie KRAMER, pas le garçon de la porte d’à-côté. Un single sort en 45 tours de 2 des 10 titres..C’est bizarre cette notion aujourd’hui. Ils ne s’entendent pas, DC revient vers Martin BIRCH ( kador aussi ) et produit l’album original pour l’Europe ( appelé Original Mix UK ). En parallèle, GEFFEN pour les US propose un Remix par un autre producteur ( Keith OLSEN ). DC veux faire une paire de couilles ( pierre deux coups ) et obtient de faire refaire les piste […]

SUNSTORM The Road to Hell avec Joe Lynn Turner

Ce 8 juin 2018 sortait ce 5ème Album de ce projet de Joe LYNN TURNER sorti tout récemment, et à mes oreilles son album le plus hard rock de ce projet ”conceptuel” AOR. Proposé par le label italien Frontiers Records, l’idée était de ressortir du placard des démos prévues pour l’album suivant RESCUE YOU (1985) ou autres titres, soit co-écrits par JLT pour d’autres artistes (Cher, Bolton, Don Johnson, …), soit pour en avoir fait les choeurs, principalement pendant les années 80, sa période AOR. Je vous laisse lire directement ma chronique sur Rockmeeting. Vous pourrez aussi y trouver des avis divergents avec d’autres forumeurs et chroniqueurs et l’album complet en écoute. En attendant, on garde ici le plaisir des yeux avec cette belle pochette qui fait tourner la tête 🙂 ! la chronique : c’est par là : http://rockmeeting.com/chroniques/aor/8876-sunstorm-the-road-to-hell (venez le commenter sur la page facebook)  

Don AIREY One Of A Kind

Je ne vous ferai pas l’injure de vous présenter Don Airey qui a un CV plus long que tous les bras des tatoué.es du Hellfest réunis. Le claviériste s’octroie une belle récréation entre deux tournées de Deep Purple pour se faire plaisir avec des potes. Soyons clair, il ne s’agit pas d’un album instrumental ; il ne s’agit pas non plus d’un album expérimental qu’on pourrait aussi attendre de la part de ce magicien de multi-sons de claviers. On pourrait aussi s’attendre à en prendre plein les oreilles de déferlantes blanches et noires démonstratives. Non ici, on œuvre bien dans du bon classic hard-rock sauce Rainbow, MSG, ou plus précisément à la sauce du culte Phenomena avec la voix assez haute et claire de Carl Sentance (Nazareth). Si Graham Bonnet, a déjà été invité sur l’album précédent, et si les musiciens qui l’accompagnent font un formidable job, à l’écoute de cet album aux multiples références, on se demande bien ce qu’attend le chef d’orchestre pour y inviter Mickael Schenker, voire même un Ritchie Blackmore, en tant que guests sur certains titres. D’ailleurs, vu le niveau technique ici, cela ne pourrait que faire du bien au guitariste […]

BLACK COUNTRY COMMUNION IV – 22/09/2017

Glenn Hughes a beau dire que tout va bien entre les 4 musiciens, cinq ans après une séparation houleuse avec Joe Bonamassa priorisant sa carrière solo au point de ne pas faire tourner ce dirigeable, et un couac avec Jason Bonham dans leur projet California Breed, on sent bien que BCC est un des gardes-manger du bassiste chanteur dans lequel il apprécie se nourrir par philosophie et/ou bouddhisme. Et ce n’est pas son annonce d’un prochain album à sortir avec un ”autre fameux compagnon” en pleine promo de BCC, ni le nouveau groupe Sons of Apollo de Sherinan qui retrouve son élément, qui vont nous rassurer, et ce même si tous, mettent tout leur talent dans ce nouvel album. Car écrire des paroles aussi personnelles sur ce IV, alors qu’on aurait pu croire que leur place serait sur un album solo, n’est-il pas gage d’investissement ? Bref, à l’écoute de ce phénix, à l’artwork facile, une dualité de sentiments m’habite. Aussi je ferai une chronique à la Docteur Hyde et Mister Jekyl. D’un point de vue de Mister Jekyl Il y a toujours eu un truc qui me gêne dans ce groupe, et qui demeure pour […]

FANDANGO Coffret RCA 4 disques avec Joe Lynn Turner

Ce coffret du premier groupe professionnel de Joe Lynn Turner comprend les 4 albums des années 70, avec son ami, leader et guitariste Rick Blackemore, homonyme de qui vous savez. Si les 3 premiers sont très marqués rock country aor US inspiré EAGLES, le quatrième flirte beaucoup avec l’AOR US plus hard alors définit ici par les JOURNEY, BOSTON ou FOREIGNER de la même époque, style FM qu’on retrouvera sur son culte album solo Rescue You d’après RAINBOW. A mon sens, le prix de l’objet avec sa pochette sympa et typée californienne, est suffisamment abordable pour ne pas s’en passer plutôt que de partir à l’aventure pour dénicher dans les vides greniers américains les albums séparément… du moins pour ceux qui aiment ce genre musical et la voix encore claire du futur chanteur de RAINBOW et DP. Il ne manque qu’un album live pour en faire un achat parfait, d’autant que les extraits de concerts qu’on peut trouver sur le web démontrent un groupe vraiment intéressant, avec un JLT qui se démarque aussi positivement à la guitare. (venez les commenter sur la page facebook)   Musiciens Joe Lynn Turner – lead vocals, guitar Rick Blakemore […]

Glenn HUGHES Resonate

Ma chronique à sa sortie : Un album qui résonne dans ma tête ! Puissant ! Heavy ! Mélodique ! Juste phénoménal ! Mon album de l’année ! Dès les premières notes, le ton est donné et cela va durer le gros des 2/3 des titres de l’album. THE VOICE nous a sorti là probablement son meilleur album solo ! Le temps sera juge ! On lui a souvent reproché de nous proposer des titres, certes bons, mais sans réelles compositions dites des standards, des classiques, qui ne vous lâchent pas les ouies. Ici, on a des titres directs, tout en conservant le côté soyeux du bonhomme. Des titres qui trouveraient leur magie sur scène. Ce n’est pas du DEEP PURPLE, même si … ce n’est pas du IOMMI-HUGHES même si … non ! Plus heavy qu’Addiction, plus classieux que The Way It Is, plus mémorisable que The Song of the Key of Rock … plus tout en fait de ce qu’il a pu faire dans sa carrière ! Juste l’album qu’il manquait à sa discographie (trop?) éclectique ! La production est moderne, juste énorme ! Rien à voir avec la production, certes de qualité mais d’usine de FRONTIERS, ni ce qu’il […]

SUNSTORM Edge Of Tomorrow (avec Joe Lynn Turner)

FRONTIERS sort en 2016 un cinquième SUNSTORM. Donc comme d’habitude, on a droit aux mélodies imparables, les refrains accrocheurs et la ballade à l’oignon. On ne reviendra pas sur les côtés négatifs des productions standardisées du label italien, que confirment le nom des chansons dans l’absence d’originalité du propos. Les côtés positifs sont surtout à chercher auprès du chanteur, Joe Lynn TURNER, que près de 40 ans de carrière nous dispense de présenter, et du guitariste, Simone MULARINO du groupe prog DGM. Ce dernier nous propose de bien beaux solos aux mélodies imparables, notamment sur Don’t Walk Away From A Goodbye – dommage, c’est le titre le plus gnagna de l’album – mais aussi sur Edge of Tomorrow qui vient compléter son refrain ” must ”, et tout le long du disque. Le guitariste a un jeu très proche du japonais Akira KAJIYAMA qui eut œuvré déjà pour JLT, un jeu entre Ritchie BLACKMORE et Neil SCHON. Votre serviteur ayant une grosse préférence pour ce style de guitariste qui sait faire respirer les notes, se régalera donc tout le long de l’album sur ses interventions. Le chanteur, quant à lui a toujours cette voix au-dessus […]

WHITESNAKE The Purple Album

En ce 15 mai 2015, le SERPENT BLANC a envie de se replonger à l’époque où il avait une peau de bébé, une peau plus rose. En effet, en 2010, Jon Lord a des envies de réunir tous les membres de DP. Sait-il qu’il est malade pour désirer ce genre de choses comme s’il voulait célébrer sa carrière et partir en ayant essayer de rabibocher tout le monde ? Après quelques sondages internes, il se rend compte que son souhait est utopique. Il se rabat alors sur l’idée d’une reformation de la Mk III, même si Paice tourne avec la Mk VIII. A ce moment-là, Gillan n’est pas au mieux depuis plusieurs mois et on pense que c’est bientôt la fin de DP sous cette version. La situation et l’envie de revanche de Hughes en fait un partant certain. Coverdale n’est pas fermé à l’idée bien qu’enlacé par son serpent. Reste donc le plus compliqué en apparence à convaincre : Maitre Ritchie sur sa tour perchée. Or, Lord est resté plutôt en bon terme avec le ténébreux guitariste avec qui il entretient des rapports respectueux réciproques. Des rumeurs se font donc de plus en plus […]