JOURS DE TONNERRE (Days Of Thunder) BO David COVERDALE

A l’époque, il était très rare d’entendre du Hard Fm en France, ailleurs que chez son disquaire. Alors évidemment, quand un film US bien commercial vous balançait ça à travers les baffles de la salle de cinéma, vous faisiez des bonds partout sur ce fauteuil pourtant bien confortable. Vous n’aviez qu’une envie : que le projectionniste vous repasse en boucle cette BO. D’autant que, quand vous habitiez dans une ville-campagne en Proviiiince, vous étiez quasiment sûr de ne pas voir le disque dans les bacs sauf miracle, le même type de miracle qu’a vécu le personnage du film dans sa voiture pendant la course.

Il était aussi rare de voir inviter des artistes de Hard-Rock pour des BO. Heureusement, Sylvester STALLONE avait ouvert la voie avec ses ROCKY, dont le succès des hits lançait la règle tacite de la présence quasi obligatoire d’un titre AOR pour un film d’action US. Même les James BOND s’y sont mis quelques années plus tard.

Il était encore plus rare d’entendre la participation d’un membre de la DPF pour une musique de films. Alors quand j’entendis ce titre bien Hard Fm US avec un chant bien puissant, chaud et rauque, assis sur ce fauteuil confortable du cinéma, un énorme truc vint piquer mes oreilles : “Put*** ! Je connais cette voix ! Je connais cette put*** de voix ! Mais qui sait Bord** de mer** ?” … Oui,  à 19 ans, je ne connaissais pas bien encore les “What’s the Fuck !”. Mais cette puissance vocale, ce style, ne pouvait venir que d’un chanteur de hard rock ! Je cherchais, je cherchais … impossible de trouver ! Le contexte en France et par chez moi était tellement éloigné que je ne pouvais m’attendre à une telle musique et encore moins à un tel interprète. Le Net n’existait pas non plus et seule la presse spécialisée écrite nous informait sur le Hard Rock. Elle faisait aussi ce qu’elle pouvait avec les moyens du bord et espérer qu’elle évoque aussi les B.O, était une bien grande exigence.  Je me rappelle encore alors avoir dit à ma compagne en sortant de la salle, de ne pas me parler pour que je puisse garder encore cette voix et la mélodie en tête, en mémoire le plus de temps possible pour trouver. … ”C’est qui ? C’est Qui ? C’est QUIIIII ? ” …  Ca me rendait fou ! Il m’aura fallu des dizaines de minutes avant de reconnaître la voix unique du grand Dave ! … Ce qui rendit folle ma compagne d’avoir du garder le silence autant de temps 🙂 … Evidemment, je caricature et exagère ! Elle était adorable !

Que dire de cette B.O. si ce n’est qu’elle ne regorge que de tubes interprétés par la crème de la crème dont un Jeff BECK lumineux ! On s’étonnera que Billy IDOL n’interprète pas ce hit qu’il a écrit, mais il est clair que le grand COVERDALE lui fît honneur de ce cadeau, en délivrant une prestation magistrale.

Quant au film, s’il tourne un peu en rond (lol), on peut le railler affectueusement aujourd’hui mais il nous enchantait bien à l’époque avec l’éblouissante Nicole et un Robert DUVAL des plus charismatiques ! Mais si j’avoue honteusement le revoir parfois, c’est surtout pour sa B.O !

**

”La musique originale composée pour le film par Hans ZIMMER, épaulé par Jeff BECK à la guitare, sortira d’abord en bootlegs-pirate non officiel, avant d’être commercialisée par La-La Land Records en 2013, en édition spéciale limitée à 3 000 exemplaires” Source Wikipédia

Film sur le milieu de la compétition automobile NASCAR aux Etats-Unis, réalisé par Tony SCOTT, scénario de Robert TOWNE

avec Tom CRUISE, Robert DUVAL, Nicole KIDMAN, Randy QUAID, …

    

Titres Bande Originale

The Last Note of Freedom – David Coverdale  (Hans Zimmer, Billy Idol and David Coverdale)

Deal for Life – John Waite

Break Through the Barrier – Tina Turner

Hearts in Trouble – Chicago

Trail of Broken Hearts – Cher

Knockin’ on Heaven’s Door – Guns N’ Roses (version avec paroles en sus)

You Gotta Love Someone – Elton John

Show Me Heaven – Maria McKee

Thunderbox – Apollo Smile

Long Live the Night – Joan Jett & The Blackhearts

Gimme Some Lovin’ – Terry Reid (Spencer Davis Group est la version qui apparaît dans le film)

Titres Bande Originale Film Score  composée par Hans Zimmer

Days of Thunder (Main Title) (3:08)

Rowdy Drives/Who Is This Driver? (02:06)

Let Me Drive/Cole Drives Rowdy’s Car (02:26)

Car Building (02:05)

Darlington – Cole Wins (04:47)

“You’re Home/Daytona Race/The Crash (03:29)

The Hospital (02:20)

Wheelchair Race (00:37)

Rental Car Race (03:50)

Claire Arrives at her Apartmen” (01:55)

Physical Kiss (01:05)

Cole Blows His Engine (01:10)

Wheeler/Cole Smashes (02:25)

Cole at the Laundry/Cole Agrees to Drive Rowdy’s Car (02:11)

Cole and Harry Fight/Harry Talks to Car (02:52)

Cole in Truck/Pre-Race (03:52)

The Last Race (10:20)

The Last Note of Freedom (04:57) – David Coverdale

The Hospital (Alternate) (02:21)

Wheelchair Race (Alternate) (00:38)

Claire Arrives at her Apartment (Alternate Ending)” (01:53)

Cole Blows His Engine (Alternate) (01:12)

Pre-Race (Alternate Mix) (02:25)

Days of Thunder (Main Title) (Rock Arrangement) (04:59)

Mécaniciens Ingénieurs

Hans Zimmer  Claviers

John Van Tongeren Claviers , Basse

Kirke Godfrey  Batterie, Percussion

John Robinson Batterie

Jeff Beck  Lead Guitar Solo

Michael Thompson, Tim Pierce, Dean Parks  Guitares Electrique additionnelles

Paulinho Da Costa  Percussion

Randy Jackson   Basse Guitar Additionnelles

Bruce Fowler  Additional Orchestrator

Shirley Walker  Additional Orchestrator, Conductor

Jay Rifkin  Score Mixer

Bande Originale

Production Divers artistes

Label  EPIC  // Amazon CD / CD limitée score / LP / K7 / Single CD 12′ / Single 45t 7′ 

Bande Originale Film Score

Production Hans Zimmer, Paul Straveley O’Duffy

Label  La-La Land Records

Sorties  BO 26 juin 1990  //  Film 27 juin 1990

Retour à la Discographie de David COVERDALE

Clip puis deux albums (titres rock puis musique de fonds) en écoute ci-dessous ainsi qu’une curiosité

https://www.youtube.com/watch?v=S1sQm9kI0L4

 

La curiosité bonus : cette version de Terry RAID qui aurait inspiré le titre éponyme mais surlequel il n’est pas crédité ! Merci à Steph Honde (NON, Hollywood Monsters ; ex-Café Bertrand) pour l’info et qui rajoute : ” Le plus marrant est que Terry Reid est sur la BO du film