WHITESNAKE Live In The Heart Of The City

Ce 3 novembre 1980 sortait ce grand live qui suinte le boogie, le blues et la suavité !

La meilleure équipe du SNAKE pour beaucoup et donc la meilleure période avec un COVERDALE au somment de son sex-appeal vocal et visuel, même si plus tard comme beaucoup de femmes se perdant en chirurgie esthétique car trop délaissées par des conjoints ingrats et avares en compliments , il ira se fourvoyer à la mode kitchesque américaine de MTV. Heureusement, il nous a laissé ce monument de fun et tout simplement de bonne vie.

Que des pépites oubliées par la version contemporaine du SERPENT BLANC comme Walking In The Shadows Of The Blues, Sweet Talker, Ain’t Gonna Cry No More Today qui résument à eux seuls le pouvoir hypnotique du SERPENT, etc … des brûlots rendant incandescentes toutes salles froides, avec aussi, un Ain’t No Love In The Heart Of The City déchirant et un Mistreated sur lequel Bernie MARSDEN arrivera presque à faire oublier Ritchie BLACKMORE grâce à un solo lumineux des plus inspirés et qui sera tout simplement la plus belle interprétation de ce solo classique de Maître Ritchie. … Bernie MARSDEN qui sera à mes oreilles le meilleur guitariste qu’aura eu le boss, avec John SYKES : un duo qui malheureusement n’aura jamais oeuvré ensemble.

Et puis, on le ne redira jamais assez : Quelle voix ! Crooner, bluesy, rockeur, suave … tout simplement un des plus grands chanteurs de notre temps, et probablement après aussi …

Jon LORD, bien que sous employé, illumine un Take Me With You de folie avec un Ian PAICE toujours aussi conséquent. Ces deux-là qui l’ont déniché pour DEEP PURPLE, ne se sont pas trompés à son égard, et il le leur rend bien !

Un line-up bouillant, un live brillant, un live sexy, un live indispensable !

Sur la page Facebook, ils en ont dit aussi :

Mon préféré j’avais 15 ans 🙄 A 15 ans je ne perdais pas mon temps côté musique (parce que côté scolaire euh! 🙄 )… après le mythique Made in Japan (sur une K7 en partie voilée d’ailleurs) de Deep Purple, ce classieux Whitesnake live, doublé de l’album “Ready An’ Willing” ce n’étaient pourtant pas ma génération non plus… encore aujourd’hui n’en déplaisent à beaucoup? cette faculté au groove autour d’une bonne composition, des albums qui ne me quittent pas… ” Laurent Pineaud

” …. et moi 16 ans , et 6 mois après c’était nom premier concert du Snake à Zurich , quel pied !!! ” Jean-Marie Voisin

”Tout est bon ..géant.. vrai dans ce groupe…(à l’époque)” Christian Albinovanus

Du très lourd ! Emporté malheureusement par l’avidité de David Coverdale” Emmanuel Ascher

– … ou faire face à des dettes et à l’explosion de la concurrence sur les salaires !? (Franck AndFurious)

Face 1

1. Come On (Coverdale, Marsden)

2. Sweet Talker (Coverdale, Marsden)

3. Walking in the Shadow of the Blues (Coverdale, Marsden)

4. Love Hunter (Coverdale, Marsden, Micky Moody)

Face 2

1. Fool for Your Loving (Coverdale, Marsden, Moody)

2. Ain’t Gonna Cry No More (Coverdale, Moody)

3. Ready an’ Willing (Coverdale, Lord, Moody, Murray, Paice)

4. Take Me with You (Coverdale, Moody)

Face 3

1. Come On (Coverdale, Marsden)

2. Might Just Take Your Life (Blackmore, Coverdale, Lord, Paice)

3. Lie Down (Coverdale, Moody)

4. Ain’t No Love in the Heart of the City (Price, Walsh)

Face 4

1. Trouble (Coverdale, Marsden)

2. Mistreated (Blackmore, Coverdale)

 

Serpents

David Coverdale : chant

Jon Lord : claviers

Bernie Marsden : guitares, chœurs

Micky Moody : guitares, guitare slide

Neil Murray : basse

Ian Paice : batterie, percussions (face 1 & 2)

Dave Dowle : batterie, percussions (face 3 & 4)