RAINBOW Bent Out Of Shape

Troisième et dernier album de RAINBOW avec Joe Lynn TURNER au chant !

Considéré comme le meilleur des trois, BLACKMORE poursuit sur la voie du FM empruntée avec l’album Down To Earth avec ici un son de claviers encore plus prononcé et une batterie qui se fait de plus en plus linéaire.

Le coté FM ne se matérialise pas uniquement dans des mélodies accessibles, bien que (Can’t Let You Go, Desperate Heart, Street Of Dreams) mais aussi dans la durée des titres dont un seul dépasse les 5mn. On est encore à l’époque de la K7/LP mais on est loin des titres épiques qu’au moins un des albums précédents comportaient encore, même avec TURNER (Eyes Of Fire et Difficult To Cure, voire un No Release pour sa durée ou un Midtown Tunnel Vision pour son intensité).

Toutefois si l’épique est exit, Ritchie BLACKMORE n’en oublie pas d’où il vient en proposant deux jolis instrumentaux : l’un amené par David ROSENTHAL (Snowman) qui comporte un esprit médiéval (la partie de clavier aurait pu être joué à la flûte) mais aussi un son SF qui vogue en ce début des années 80, puis un Anybody There, sorte de petit frère du somptueux Vielleicht Das Nachste Mal (Maybe Next Time) sur lesquels le Maestro éclabousse sa classe avec son art unique de marier les silences et les accélérations à la perfection : il paraît que c’est cela qu’on appelle le feeling.

TURNER quant à lui, propose sur cet album, probablement sa meilleure performance vocale des trois albums. Son ”I” aigü sur le refrain de I Can’t Let Go en témoigne. Fabuleux ! … tout comme la magnifique ballade Street Of Dreams et son cri final sur Fire Dance.

Cependant, FM ne veut pas dire que le rock est délaissé, loin s’en faut. Le reste de l’album est composé de rock n’hard roll qui poutrent et qui mettraient en délire toute foule. Fool For The Night en est un des meilleurs ambassadeurs. Sa version live en mode ”je te fais bouger tes fesses” en est le meilleur exemple. Fire Dance est le titre speed, marque de fabrique pourpre, etc …

Comme souvent avec Roger GLOVER, la production est correcte mais sans plus. Elle mériterait aujourd’hui un coup de booste. Mais pour l’époque, ce son convenait. D’un point de vue artistique, quelques arrangements un peu plus épiques sur quelques titres, sans forcément en faire des tonnes comme à l’époque de DIO, auraient été bienvenus pour casser le côté un peu plat de la batterie.

Quelques mois plus tard, après une dernière tournée, Ritchie BLACKMORE partait rejoindre la reformation de DEEP PURPLE, mettant ainsi fin à son Arc-En-Ciel. Ce septième album studio marquera donc le terme des sept couleurs, même si un rappel illuminera à nouveau le ciel en 1995 ! L’histoire avec TURNER et BLACKMORE ne s’arrêtera pas là, même si ici, elle se finit sur un bon album du genre.

Partagez vos avis sur facebook !

Titres composés par Ritchie Blackmore et Joe Lynn Turner sauf ( ).

Face 1

Stranded

Can’t Let You Go   (Blackmore / Turner / David Rosenthal )

Fool For the Night

Fire Dance   (Blackmore / Turner / Roger Glover / Rosenthal)

Anybody There   (Blackmore)

Face 2

Desperate Hearts

Street of Dreams

Drinking With the Devil

Snowman   (instrumental, Howard Blake / arrangement R.Blackmore)*

Make Your Move

Anybody There (Blackmore) a été nommé dans la catégorie « Best Rock Instrumental Performance » lors des Grammy Awards 1984*

Le titre Snowman est une adaptation instrumentale de la chanson Walking in the Air du dessin animé Le Bonhomme de neige (Dianne Jackson, 1982)*

* source wikipedia

Musiciens

Ritchie Blackmore  guitares

Roger Glover  basse, percussion

Joe Lynn Turner  chant

David Rosenthal  claviers

Chuck Bürgi  batterie, percussion

Production  Roger Glover

Label  Polydor Records  /  Amazon CD / LP / K7

Sortie  24 août 1983

Retour sur la discographie de Rainbow

Album et clip en écoute ci-dessous