LIONSHEART Heart Of The Lion – box

Vous prenez le son du WHITESNAKE de 1987, vous rajoutez un côté un peu plus rond et américanisé façon VAN HALEN et MR BIG, sous une patte bluesy à la LED ZEPPELIN, le tout avec un chanteur à la voix plus-value entre Robert PLANT et Sammy HAGAR en passant par Lou GRAMM et Bob CATLEY et vous obtenez un excellent heavy métal mélodique à fondation bluesy !

Il est important de pointer le réglage du son. Quand je souligne un son qui tend vers l’US, c’est un léger réglage car la base british bluesy n’est pas dénaturée. Le son gros US, parfois gras, réglé au max peut parfois faire vomir les compositions. Ce n’est pas le cas ici et on peut retrouver ce genre de bon travail chez MAGNUM avec qui LIONSHEART a tourné, tout comme avec un autre groupe méritant, LILLIAN AXE. Et puis quand tu inclus par moment du banjo et de l’harmonica dans ce heavy metal, c’est que la base est bonne ! 😉

En 1990, j’avais acheté le premier album, conseillé par les bonnes chroniques des bons magazines de l’époque, séduit aussi par une pochette attrayante. Je n’avais pas été déçu par le contenu : tout était bon ! Je me demande encore pourquoi je n’ai pas poursuivi l’achat de leur discographie parce qu’après l’écoute de ce box et bien, faisons simple : tout est bon !

Peut être n’avais-je pas été séduit par le manque de charisme du combo ? Oui j’ai un peu honte d’avoir pris en considération ce critère superficiel. Ou plus vraisemblablement une limite du budget de mes 20 ans.

Quoiqu’il en soit je m’étais dit qu’un jour je reposerai mon oreille sur la bande à Steve GRIMMETT dont la voix est elle, charismatique. Le temps passe, les années, les décennies même ! Un constat qui fait prendre conscience que la vie nous a donné la chance d’arriver jusque là. Et puis il y a quelques mois, l’ami fb Franck Meyer postait une éloge sur ce groupe qui raviva mon souvenir. Un petit coup d’oeil sur le web et boum !! je tombe sur ce coffret réunissant les quatre albums + le live. Autant dire que pour le prix, la cause était entendue.

Riffs, groove, voix sur des refrains prenants, juste à la limite du FM mais qui ont le bon goût justement de ne pas aller complètement vers ce genre dont parfois l’immédiateté mélodique dégueule de facilités. Chez eux, ce qui a de bien et ce que j’aime, c’est que les mélodies sont suffisamment évidentes pour séduire dès la première écoute mais pas suffisamment évidentes pour que ça devienne un hard US « gloubi glouba beurk » comme on en trouve chez pléthore de groupes des années 80 glam-MTV avec des « hoho ! » partout. Et donc ce juste équilibre donne cette envie de reviens-y, gage de qualité chez moi ! Même les ballades sont de bons goûts : All I Need, If You Cut Me ou comme cette reprise de Janis JOPLIN, Piece Of My Heart.

Un mot sur le live (In Japan) ! Le son est d’époque : brut mais bon ! On se croirait dans ce club avec ce public qui reprend les refrains ! Ambiance garantie ! Un exemple parmi d’autres sur l’excellent Living In A Fantasy que les fans de MAIDEN devraient kiffer avec cette basse claquante ou encore l’hymne Can’t Believe enchainé par l’imparable speed Rock You To Hell qui fédèrera les fans de metal teuton! Les guitares tricotent grave sur ce Rising Sons dans lequel le chanteur est en forme car son registre haut perché, ne doit pas être facile à maintenir tout le long des tournées. Les fans de DP Mk IV apprécieront aussi la reprise Going Down ou l’esprit Lazy accouplé à Speed King sur Good Enough. Ambiance de folie ! super show !

Ceux qui aiment KINGDOME COME, MAGNUM, BLUE MURDER, voire un THUNDER dans le côté fun qui serait boosté à la sauce VAN HALEN, peuvent se ruer sur ce coffret. Tout est bien dans ce cœur de lion ! Risque d’addiction musicale élevé ! 😉

Vos avis sur facebook ! Le fan et parolier Franck Meyer développe :

”J’adore ta chro ! J’ajouterais aussi que ce n’était pas la bonne décennie pour ce groupe (90′) et que leur 3è album bien en dessous ne les a pas aidés… On pourrait écrire un bouquin sur S. Grimmett, son courage face à la maladie, sa ténacité et cette musique qui l’a tenu sûrement plus que tout en vie.
En 1987 quand sort avec GRIM REAPER l’un des albums les plus cultes du Hard High Energy, il n’avait juste pas le physique de M. Kiske pour qui il ouvrait sur la tournée américaine. Chanteur énorme, comme quelques autres, il est injustement resté trop dans l’ombre. Sûrement que s’il avait eu une gueule d’ange, les choses aurait été tout autre… Respect éternel pour cet artiste ! \m/
GRIM REAPER, c’est 2 premiers albums d’un groupe anglais (1983, 1985) parmi tant d’autres avec de bons titres. C’est une voix avec une identité, perçante en puissance, en vibrato aussi. Une guitare bien incisive mais rien qui ne rende accro de suite dans cette jungle du moment ! Puis 1987, l’album « Rock You To Hell » enregistré par Max Norman, un clip tourné comme Scorpions et Testament dans les prisons d’Alcatraz. Quand on oublie le côté kitch d’un clip à pas cher grâce à la musique, on est déjà tout près de se dire, que celle-ci est bonne ! La mise en son de ce 3ème album est juste incroyable, tout y est mis en valeur, la voix d’une énergie folle, la guitare tout en relief et ses soli aériens, la rythmique en béton plus qu’armé. D’où pour moi le titre de “Hard High Energy” ! Cet album est le Zenith d’un Hard Rock qui aura été au bout de son temps, en beauté. Ils feront la tournée aux USA en 1ère partie d’Helloween qui planait sur son 2ème Keeper, l’archive que l’on trouve sur Youtube d’aussi mauvaise qualité soit elle, transpire la puissance de leur musique. Les albums cultes sont parfois Underground…
1987, la fin du Hard Rock ? Nous sommes dans une époque de mutation. La génétique métallique se modifie depuis 4 ou 5 ans, l’évolution est la matrice du changement, et peu importe le vent, le temps emporte tout !
Reste des riffs cultes, parfois Underground. Connu, ou pas connu, un titre (Rock You To Hell) peut vous transporter toute votre vie, c’est ainsi !” Franck Meyer
– Dans l’ordre pour moi : Le premier See You in Hell , en 2 celui ci et en 3 : le second album …Dans tous les groupes où je suis passé j’ai toujours proposé de reprendre du Grim Reaper malheureusement pas grand monde ne connait …Y compris pas mal de musiciens ….Grim Reaper est l’exemple type de groupe uniquement connu par les puristes …. (Daniel Le Dan Miller)
 
– C’est quand même un des groupes de la NWOBHM qui a reussi à signer sur une major (RCA) et un des rares groupes (anglais donc), issue de cette vague, à avoir pu tourner aux USA avec le soutient de MTV
(Cf. tournée avec Helloween et Armored Saint). Et, aux USA, (presque) tous les musiciens (de Hard rock) pro connaissent Grim Reaper à travers le guitariste Nick Bowcott qui a bossé pour les amplis Marshall, puis les guitares Jackson/ Charvel… son CV est impressionnant… on retrouve son nom dans les crédits de beaucoup d’albums…
De son côté, Steve Grimmet a eu plus de succès avec Lionsheart (disque d’or au Japon) lorsqu’il a tenté “d’imiter” Whitesnake. Je précise que j’aime beaucoup Lionsheart et Steve, mais celui-ci s’est un peu “éparpillé” avec CHATEAU d’abord, puis ONSLAUGHT ensuite… pas facile de s’y retrouver pour le gros du public qui a besoin d’identifier les groupes et leurs membres pour s’y intéresser puis, éventuellement, s’y attacher… mais c’est comme ça que naissent, vivent et perdurent les groupes “cultes” que les “puristes” adorent See you in hell my friend ! Bordel qu’est-ce que j’aime Grim Reaper (Olivier Garnier – responsable Replica Records et feu NTS)
 
– Le concert complet de la 1ère partie d’Helloween sur Youtube, même d’une qualité bof, est mortel ! J’ai adoré les 2 premiers Lionsheart, même si je regrettais la folie guitaristique de Grim Reaper. C’est vrai qu’il s’est éparpillé parfois ou nettement moins inspiré comme son album solo.
Mais comme toi je suis dingue de Grim Reaper et tant pis pour ceux qui ne connaissent pas ce groupe, culte pour moi. (Frank Meyer)
 

Label  Dissonance Productions   //  Amazon CD Box

Sortie 2018

Enchainement sur l’autre groupe à Steve Grimmett