DEEP PURPLE In The Absence Of The Pink – KNEBWORTH 1985

35 ans !! Ce 22 juin 1985, la Mark IIb  était la tête d’affiche du festival de Knebworth ! Parait-il qu’il y faisait un temps anglais !? C’est tout ce que j’en sais ! Et vous ? Pour la musique de ce live, ma chronique est dans le livre 😉

Mais si t’as pas 42 balles pour offrir le livre et soutenir ce site web coûteux, tant pis pour moi, on va rester dans le partage de la passion et la transmission entre génération, avec cette chronique en suivant, du talentueux Phil Lizzy ! Elle n’est pas belle la vie ? 😉

”N’offrir qu’une seule date en Angleterre célébrant la reformation du groupe relève à mon sens de la pure mesquinerie, non ? Le pays qui les a vus grandir, qui les a fait décoller, réduit à ne les voir que sur une seule date et de surcroît dans des conditions exécrables au célèbre festival de Knebworth, il y a de quoi rager.

En effet, la météo est déplorable présentant un temps ‘british’ dans toute sa splendeur. Pluie intermittente, rafales de vent, tout est réuni pour que ce festival qui, par le passé, a présenté les plus grandes formations qui soient, soit synonyme de désastre annoncé. 1985 : le Royaume Uni connaît son Woodstock. L’affiche est fort sympathique : MEAT LOAF, SCORPIONS, MOUNTAIN, MAMA’s BOYS, UFO et ALASKA viennent accompagner le dinosaure DEEP PURPLE qui visiblement sur cette tournée imposante, a les dents longues, le groupe voulant renouer sous ce line up emblématique, avec un certain âge d’or. On les comprend surtout qu’à l’époque, oubliées toutes les rancoeurs, mises de côté toutes les disputes puériles même si l’avenir tendra à nous prouver le contraire, le groupe véhicule un excellent d’état d’esprit.

On repart donc sur de nouvelles bases. Tablant donc sur une setlist sans surprises, Highway Star, Nobody’s Home, Strange Kind Of Woman, Blues, A Gypsy’s Kiss, Perfect Strangers, Under The Gun malheureusement oublié sur ce double live (paru en 1991 sur le label Connoisseur Records) etc etc…. pour la setlist, nos cinq compères oeuvrent dans une virtuosité qui leur est chère et surtout qu’on leur connaît. On trouvera néanmoins toujours quelque chose à reprocher au groupe : le son trop “métallique” de BLACKMORE (ndFAF : qui colle pourtant bien à son époque, celle du durcissement du métal avec l’arrivée de la NWOBHM et le Speed-Thrash Métal) ou bien l’approximation vocale de GILLAN. Sinon quand on s’entend bien, l’osmose est là, mais dans le cas contraire, on passera aux ecchymoses……parce que les bonnes vieilles “habitudes” reviennent toujours au galop surtout chez DP…

Pour revenir à ce double live force est d’avouer qu’il s’agit d’un show d’excellente tenue dont on va célébrer le 35ème anniversaire le 22 juin prochain (2020), un show qui a ravi le public ce jour-là, celui-ci oubliant pendant un temps les caprices de la météo anglaise. DEEP PURPLE avait incontestablement re-conquis son sceptre et son trône ce jour-là.”’ Phil Lizzy

Venez en parler sur la page Facebook !

” François !!! François !!! Ton “pote” récidive !!! Il nous propose une tartine à peu près convenable sur le Knebworth ’85 et puis tout à coup, comme ça, sans crier gare, probablement à la faveur d’une petite remontée d’acidité gastrique, il évoque la prétendue “approximation vocale” (sic) de GILLAN. Tu peux t’en occuper, s’il te plaît? Merci d’avance.” Jean-Christophe Gérard 

– De quelle ”approximation vocale” parle-t-il ? Du cri qui tue sur le break de Strange Kind Of Woman qui transperce tout Knebworth, traverse tout le Royaume-Uni jusqu’à réveiller le monstre du Loch Ness ? … 🙂  (Franck Andfurious)

– Bon là j’avoue qu’il va falloir sévir … (François Lefevre)

” Connait-on la raison réelle de cette unique date en UK ? N est-ce pas de la responsabilité du staff que de n’y programmer qu’une date ? On sait que DP a fait une énorme tournée pour la reformation notamment aux USA aussi ! Une des plus grosse tournée mondiale d’ailleurs de l’année ” Franck Andfurious 

– Tu as donné toi-même la réponse à cette question dans ton message précédent : le chant de GILLAN est suffisamment puissant pour être entendu à travers tout le Royaume Uni. Une date suffit donc. 🙂 (Jean-Christophe Gérard )

Je les ai vus deux jours plus tard en Belgique dans un hall infâme (Limburhall à Genk) mais c’est ce qu’on avait de plus grand à cette époque (12.000 personnes debout). Il en existe un sympathique bootleg complet en 2LP que je ré-écoute parfois avec nostalgie.” Jean Plaisant

” Le bootleg légalisé : j’aime beaucoup cet album” Phi Lou

” La veille, j’étais sur un ferry pour aller à Londres. A bord de nombreux fans de métal et hardrock de Belgique et d’Europe pour venir au festival. La musique de Motorhead, Purple et ainsi de suite remplissait les salles du café à bord. Des gens sympas et un son super! C’était une super soirée que je n’oublierai jamais! Seul le mauvais temps était horrible! ” Fridtjof Plaas (Allemand) trad google

Disc 1

1. Highway Star 6:57

2. Nobody’s Home 4:08

3. Strange Kind of Woman 8:47

4. Gypsy’s Kiss  6:20 (Blackmore, Gillan, Glover)

5. Perfect Strangers  6:54 (Blackmore, Gillan, Glover)

6. Lazy 7:03

7. Knocking at Your Back Door  9:10 (Blackmore, Gillan, Glover)

Disc 2

1. Difficult to Cure  9:23 (Ludwig van Beethoven, Blackmore, Glover, Don Airey)

2. Space Truckin 14:49

3. Speed King 10:12

4. Black Night 6:43

5. Smoke on the Water 10:24

Mark IIb

Ritchie Blackmore – guitare

Ian Gillan – voix

Roger Glover – basse

Jon Lord – orgue claviers

Ian Paice – batterie

Label Connoisseur Collection  // Amazon CD / LP / K7

Enregistré 22 juin 1985

Sortie 1991

Retour aux chroniques de DP

Le coin Collector (pic@copyright – LMDL-Philippe Leroy-Serge Jouantho)

Reportage et album en écoute ci-dessous