WHITESNAKE 1987

Après 5 ans de boogie blues, 6 albums et un virage heavy opéré pour Slide It In (cf chronique 35ans), le cap sera désormais maintenu dans cette direction musicale puis accentué aussi vers les côtes américaines. Ayant eu du mal à maintenir les salaires à plein temps l’obligeant même à rompre certains contrats, COVERDALE semble jouer le tout pour le tout en voulant séduire le marché US. Le manageur John KALODNER le convainc même de réenregistrer deux anciens titres déjà publiés, croyant en leur potentiel pour les ondes radio US : en version plus heavy pour le premier Crying In The Rain avec son solo dantesque et pour le second, Here I Go Again, une version plus fm. Mais les relations en interne se tendront quand le chanteur devra se faire opérer des cordes vocales lors des sessions d’enregistrement, laissant le fougueux et instable John SYKES s’impatienter “en studio” pendant plusieurs mois. L’ex THIN LIZZY ayant une bonne voix, il se serait vu calife à la place du calife. Il fera pression sur KALODNER pour embaucher un autre chanteur et finir l’album, proposition qui lui vaudra un limogeage au retour du maître. … (Oui, il […]

David COVERDALE’s WHITESNAKE Retless Heart

L’un des meilleurs albums du SNAKE bluesy ! Un album dans la veine de Janis JOPLIN, il est pour moi l’album le plus roots de COVERDALE. Un COVERDALE qui retrouve sa voix de crooner et de blues rockeur, sans aucun plagiat vers Robert PLANT. En somme, retour au COVERDALE qu’on aime et du grand COVERDALE. 4 ans après le succès de COVERDALE-PAGE, mais après le clash de la tournée promotionnelle, le chanteur reforme son SERPENT BLANC pour une mini-tournée qui verra la sortie en bootleg, puis officiellement du Live In Russia 1994. Pendant cette période apocalyptique liée au Grunge, pragmatique, il constate que la scène classique des années 80 n’intéresse plus la nouvelle génération de fans. Aussi, il met en hibernation le serpent. Mais sachant qu’il peut compter sur une fan base fidèle qui espère un retour aux sources du blues, il reviendra proposer un album solo, ce Retless Heart écrit avec son acolyte du moment, un Adrien VANDENBERG revanchard. Malgré ce ”nouveau” concept musical et l’influence du boss, à l’instar du BLACK SABBATH Seventh Star, la maison de disque impose à la dernière minute que l’album sorte sous la jaquette WHITESNAKE et non du […]

Pourquoi COVERDALE n’est pas devenu le chanteur de BLACK SABBATH

Tony Iommi de Black Sabbath révèle pourquoi ils n’ont pas embauché David Coverdale de Deep Purple en 1983. Lors d’une récente interview avec «Gibson», le légendaire guitariste de Black Sabbath, Tony Iommi, a rappelé ses débuts dans le groupe et a clarifié le processus d’embauche de Ronnie James Dio et Ian Gillan de Deep Purple. Comme vous pouvez le lire ci-dessous, Black Sabbath s’est séparé de Dio en 1982 après trois ans d’adhésion au groupe, et le groupe a engagé Ian Gillan. Tony Iommi a révélé pourquoi le groupe n’avait pas embauché le chanteur de Deep Purple et de Whitesnake, David Coverdale en tant que membre. Voici ce que Tony Iommi a déclaré: «Je suis allé voir David Coverdale et il a juste dit:« Oh, mon Dieu, je viens de créer avec les gars ce groupe, Whitesnake. Pourquoi n’es-tu pas venu me trouver avant ? ” J’ai dit : ‘” Il [Dio] n’était pas parti avant, ça se passe maintenant. ” Nous avons donc passé beaucoup de temps à la recherche d’un autre chanteur, et nous auditionnions divers chanteurs, dont Michael Bolton, croyez-le ou non – il était l’un d’entre eux, ce qui était étrange. […]

WHITESNAKE ”Il n’y a plus vraiment de Guitar-hero” itw 02/2020

”Beaucoup de nouveaux groupes n’ont plus vraiment de Guitar-Heroes !” Dans une récente interview avec Subculture Entertainment, le leader de WHITESNAKE, David Coverdale, a été interrogé sur la manière de choisir une setlist pour les performances live du groupe. Il a répondu (entendre l’audio ci-dessous): “Je suis impliqué avec un groupe de gars qui se soucient vraiment de ce que nous faisons. Je veux donc que les gens s’expriment individuellement. “Si vous écoutez” Flesh & Blood “le dernier album de [WHITESNAKE], vous pouvez entendre que les performances individuelles sont toutes incroyables”, a-t-il poursuivi. “La section rythmique est une entité distincte et l’incroyable jeu de guitare est comme une belle tapisserie sonore. Et je veux que cela rejaillisse dans la performance que les gens viennent chercher.” “Beaucoup de nouveaux groupes de rock n’ont pas vraiment de héros de guitare, et pour moi, c’est synonyme de rock. Or il y a aussi le ‘roll’ qu est le côté sexy. Je ne suis pas intéressé simplement à être un groupe de rock; je veux être un groupe de rock and roll. J’aime le sexe [élément] dans le rock, qui est l’aspect ‘roll’. L’expression entière ‘rock and roll’ a […]

David COVERDALE Discographie & Chroniques

Les albums DPF colorés sont chroniqués. Cliquer dessus pour lire ma chronique et aussi d’autres avis de fans exprimés sur la page facebook. Cette discographie est aussi abordée dans le livre ”Deep Purple 50 ans La Maison des Légendes 1968-2018”. Ces écrits sont effectués pour les dates anniversaires et uniquement sur mon temps libre. Tout coup de main est bienvenu. L’idée est de partager une passion. David Coverdale – né le 22 septembre 1951 GB – chanteur – Whitesnake.com   Deep Purple (Les chroniques de DP sont dans le livre. Ici il ne s’agit ”que” de présentations) Burn (1974) Stormbringer (1974) Come Taste the Band (1975) ** Live ** California Jam (1974) La Dernière Séance – Paris (1975) …   Collaborations The Butterfly Ball and the Grasshopper’s Feast – Roger Glover (1974) Windows – Jon Lord (1974) “The Last Note of Freedom” – chanson interprétée pour le film Days Of Thunder (Jour De Tonnerre) avec Tom Cruise (1990) Coverdale – Page (avec Jimmy Page) (1993)   Solo 1977 White Snake 1978 Northwinds 1997 Restless Heart 2000 Into the Light   Whitesnake Snakebite (1978 – EP) Trouble (1978) Lovehunter (1979) Ready an’ Willing (1980) Come an’ […]

WHITESNAKE Slip Of The Tongue 30e anniversaire coffret

Comme à son accoutumée avec les coffrets précédents, David Coverdale, nous présente en vidéo ci-après le nouveau coffret  de Slip Of The Tongue: 30th Anniversary Edition. WHITESNAKE a sorti son troisième disque de platine consécutif avec son huitième album studio, “Slip Of The Tongue”. Sorti à l’origine en novembre 1989, il a culminé à la 10e place des palmarès des albums britanniques et américains, en grande partie grâce à ses deux hits du Top 40 – “Fool For Your Loving” et “The Deeper The Love”. Il fête ses 30 ans cette année avec plusieurs nouvelles versions, dont un colossal coffret de sept disques. SORTIE LE 4 OCTOBRE 2019 Il sera disponible le 4 octobre au prix de 74,98 $. La collection 6CD / DVD comprend une version remasterisée de l’album, des enregistrements studio inédits, des enregistrements audio et vidéo de la performance du groupe au festival Monsters Of Rock de 1990 et une nouvelle interview du fondateur de WHITESNAKE, David Coverdale. Il vient dans un livre cartonné de 60 pages rempli de souvenirs rares de l’époque. Pour une durée limitée, Rhino.com proposera l’édition Super Deluxe associée à une lithographie signée par David Coverdale au prix […]

WHITESNAKE nouveau clip Trouble Is Your Middle Name

5 septembre 2019 Rien de mieux pour s’ôter le blues de la rentrée que ce blues rock efficace du vieux serpent ! Ce nouveau clip de Trouble Is Your Middle Name, déchirant toute tentative de créativité, on s’attardera sur les 2 limiers et sur le break vocal avant le premier refrain de Coverdale qui renvoie à leurs études tous apprentis grollers 😆🤘✌️ ! Vous pouvez aussi retrouver ma chronique du dernier opus là http://rockmeeting.com/chroniques/hard-rock-heavy-metal-power-metal/8686-whitesnake-flesh-a-blood ! Et pour l’anecdote, je suis le 666 likers du clip ! 😈 Elle est pas belle cette rentrée ? 😆    

WHITESNAKE Flesh & Blood

 Tout comme les textes de Coverdale, soyons franc ! C’est du tout bon ! Du Sang bleu ! … … enfin, quand on dit c’est du tout bon, tout dépend si vous êtes un adepte de la période 78-84 (Slide It In version UK) ou de l’après 1984 (Slide It In version US) ! Les premiers seront probablement ravis ; les seconds, un peu moins, surtout si à l’instar de DP avec Gillan, ils s’attendent à entendre une voix de jeunesse. En somme, cet album est le parfait milieu des 2 époques : légèrement plus heavy que la première et beaucoup plus bluesy que la seconde. D’abord, pour mieux apprécier, débarrassons-nous des poils urticants ! J’ai pas dit pubiens !:) zut ! je me suis mis en mode Coverdale ! Sorry ! ** Les moins ** Le livret pour commencer ! Très joli ! Mais est-ce bien nécessaire de couper des arbres pour imprimer des paroles du poète ? Surtout Hey You ! Franchement, même un non-bilingue comme moi a compris leur signification depuis le temps, babe ! Les publier sur le web suffirait donc ! Ceci-dit, le fait d’y mentionner qui joue les solos aide, même si les deux guitaristes ont un jeu différent. La production ensuite ! On […]

WHITESNAKE Les membres

Pour lire la discographie chroniquée des carrières parallèles des membres, cliquez sur leur nom si il est coloré : Si pas coloré, pas de lien donc c’est que sa fiche n’est pas encore renseignée ! Tout aide est la bienvenue ! David Coverdale – chant (1978) Micky Moody – guitare, Bernie Marsden – guitare, Neil Murray – basse, Dave Dowle – batterie, Peter Solley – claviers (1978-1979) Micky Moody – guitare, Bernie Marsden – guitare, Neil Murray – basse, Dave Dowle – batterie, Jon Lord – claviers (1979-1982) Micky Moody – guitare, Bernie Marsden – guitare, Neil Murray – basse, Jon Lord – claviers, Ian Paice – batterie (1982-1984) Micky Moody – guitare solo, Jon Lord – claviers, Mel Galley – guitare solo, chœurs, Colin Hodgkinson – basse, Cozy Powell – batterie (1984)  Jon Lord – claviers, Mel Galley – guitare solo, chœurs, Cozy Powell – batterie, Neil Murray – basse, John Sykes – guitare (1984) Cozy Powell – batterie, Neil Murray – basse, John Sykes – guitare, Richard Bailey – claviers (off-stage touring musician) (1985 – 1987) Neil Murray – basse, John Sykes – guitare, Aynsley Dunbar – batterie avec en session Don Airey […]

WHITESNAKE Slide It In – 35ème anniversaire Super Deluxe Edition Box

Chronique par Eric Penot ! puis avis complémentaire sur le Live In Glasgow par Phil ”Lizzy” Debray   Quel merdier ce disque, tout le monde est passé sur  les bandes ! Au départ,  un groupe  de six musiciens qui enregistrent  un album de 10 titres. Un groupe qui à un succès grandissant en GB. Du blues électrique de grande qualité. Le leader, DC, décide d’aller de l’avant, sortir de sa maison de disque et de voir plus grand. Il signe un contrat chez EMI pour l’Europe ( progrès ) et entame des discussions avec un label US, tout nouveau (GEFFEN ) pour les US. Accord des parties pour un producteur, Eddie KRAMER, pas le garçon de la porte d’à-côté. Un single sort en 45 tours de 2 des 10 titres..C’est bizarre cette notion aujourd’hui. Ils ne s’entendent pas, DC revient vers Martin BIRCH ( kador aussi ) et produit l’album original pour l’Europe ( appelé Original Mix UK ). En parallèle, GEFFEN pour les US propose un Remix par un autre producteur ( Keith OLSEN ). DC veux faire une paire de couilles ( pierre deux coups ) et obtient de faire refaire les piste […]