WHITESNAKE Good To Be Bad

”Good To Be Born” ! C’est ”bon de naître” un 18 avril aurait pu dire WHITESNAKE en sortant son GOOD TO BE BAD (2008 – c’est Bon D’Etre Méchant”), après une longue période d’absence. David Coverdale, pensant que plus personne ne voulait de son serpent, se surprend à constater du contraire en tournée, ce qui l’amènera à produire onze ans aprés Retless Heart, ce dixième album, soutenu par une nouvelle équipe, à l’exception du batteur Tommy Aldrige, déjà présent en 1987. Certains lui préfèrent son successeur Forevemore, c’est loin d’être mon cas. A ce jour, je reste toujours séduit par les BEST YEARS, CAN YOU HEAR THE WIND BLOW, IF YOU WANT ME, LE TITRE EPONYME, ALL FOR LOVE, GOT WHAT YOUR NEED, A FOOL IN LOVE … et la somptueuse ballade TIL THE END OF TIME. Retour gagnant pour ma part !

Venez le commenter sur Facebook, ils en ont déjà dit, entre autres :

”Un très bon album !” Philippe Leroy