Joe Lynn Turner anniversaire

2 août 1951 Bon anniversaire en ce 2 août pour ce très bon chanteur de la Mark V, de Rainbow et de H.T.P, entre beaucoup d’autres projets de qualité ! Difficile de ne pas apprécier ses prestations vocales sur des titres comme I SURRENDER – CAN’T LET YOU GO – STREET OF DREAMS – FIRE IN THE BASEMENT – ON THE LEDGE ou encore sur des reprises comme NOTHING ELSE MATTERS – BACK IN BLACK ou sa surprenante mais pas moins frissonnante version de UNCHAINED MELODY, entre beaucoup d’autres ! Plus de quarante ans de carrière qui aura marqué. … Vous pouvez dores et déjà retrouver quelques chroniques sur http://lamaisondeslegendes.fr/category/joe-lynn-turner OU ici sur http://rockmeeting.com/chroniques/aor/8876-sunstorm-the-road-to-hell … d’autres mises à jour de chroniques vont suivre au fil des anniversaires ! Stay Tuned ! voir aussi présentation du membre

Joe Lynn TURNER présentation

Mark V 1989 – 1992 S’il y a des gens qui arrivent à être à la bonne place au bon moment, sur ce coup là, lui, c’est l’inverse. Malgré une voix irréprochable, son recrutement fut l’égal d’un marseillais à Paris ou inversement. Dommage et injuste, car il reste un grand chanteur. un album Slaves and Masters joelynnturner.com https://www.facebook.com/joelynnturnerofficial/ https://fr.wikipedia.org/wiki/Joe_Lynn_Turner voir aussi son anniversaire

SUNSTORM The Road to Hell avec Joe Lynn Turner

Ce 8 juin 2018 sortait ce 5ème Album de ce projet de Joe LYNN TURNER sorti tout récemment, et à mes oreilles son album le plus hard rock de ce projet ”conceptuel” AOR. Proposé par le label italien Frontiers Records, l’idée était de ressortir du placard des démos prévues pour l’album suivant RESCUE YOU (1985) ou autres titres, soit co-écrits par JLT pour d’autres artistes (Cher, Bolton, Don Johnson, …), soit pour en avoir fait les choeurs, principalement pendant les années 80, sa période AOR. Je vous laisse lire directement ma chronique sur Rockmeeting. Vous pourrez aussi y trouver des avis divergents avec d’autres forumeurs et chroniqueurs et l’album complet en écoute. En attendant, on garde ici le plaisir des yeux avec cette belle pochette qui fait tourner la tête 🙂 ! la chronique : c’est par là : http://rockmeeting.com/chroniques/aor/8876-sunstorm-the-road-to-hell (venez le commenter sur la page facebook)  

FANDANGO Coffret RCA 4 disques avec Joe Lynn Turner

2 juin 2017  Ce coffret du premier groupe professionnel de Joe Lynn Turner comprend les 4 albums des années 70, avec son ami, leader et guitariste Rick Blackemore, homonyme de qui vous savez. Si les 3 premiers sont très marqués rock county aor US inspiré EAGLES, le quatrième flirte beaucoup avec l’AOR US plus hard alors définit ici par les JOURNEY, BOSTON ou FOREIGNER de la même époque, style FM qu’on retrouvera sur son culte album solo RESCUE YOU d’après RAINBOW. A ma connaissance, le prix de l’objet avec sa pochette sympa et typée californienne, est suffisamment abordable pour ne pas s’en passer plutôt que de partir à l’aventure pour dénicher dans les vides greniers américains les albums séparément… du moins pour ceux qui aiment ce genre musical et la voix encore claire du futur chanteur de RAINBOW et DP. Il ne manque qu’un album live pour en faire un achat parfait, d’autant que les extraits de concerts qu’on peut trouver sur le web démontrent un groupe vraiment intéressant, avec un JLT qui se démarque aussi positivement à la guitare. (venez les commenter sur la page facebook)    

Joe Lynn TURNER Street Of Dreams Boston 1985

Les fans de l’ex Rainbow, Deep Purple, Malmsteen, … seront ravis de découvrir enfin un live, dont la set list n’est pas celle d’un tribute band aux 3 groupes mentionnés. En 1985, le encore charmeur italien, auréolé de son statut de chanteur de Rainbow, se lance dans une carrière solo, avec l’ambition de devenir un autre Mickael Bolton. Cette ambition ne sera pas atteinte et il retournera faire les sparring-partner le temps d’un album considéré comme le meilleur du guitariste suédois encore inspiré, ”Odyssey”. Avec sa voix de sous Lou Gramm – Turner aura postulé dans Foreigner, copain qu’il est avec le claviériste, voire Van Halen et Toto, et fait les backing band de Cher et Mickael Bolton notamment– le chanteur y croit dur comme fer avec sa voix FM qui colle à la mode musicale du moment. Il viendra donc défendre sur scène sa première œuvre solo, un album très FM, très Foreigner, le très bon ”Rescue you” joué quasi en intégralité. Seuls 2 titres de Rainbow seront interprétés ; 30 ans après, lire ses setlist, cela paraît inimaginable. Oui mais voilà, avec le recul, sortir un live 30 ans après avec la set […]

MOTHER’S ARMY The Complete Discography coffret avec Joe Lynn Turner

Intéressant, ce coffret des 3 albums de MOTHER’S ARMY publié ce 1er mai 2011 avec les ex-Rainbow Joe Lynn Turner, Bob Daisley et les pointures Jeff Watson (Nightranger, Dawn Yankees), Carmine Appice (King Kobra et le bottin jaune) Aynsley Dunbar (Journey et le bottin blanc). Il vaut mieux acquérir ce coffret, si prix correct, que les 3 albums séparés tant ceux-ci sonnent musicalement très différents. Vous pourriez être surpris par cette différence. Surpris aussi par le style et le potentiel. Si le troisième sonne davantage ”JLT”, il n’empêche qu’il y a une vraie recherche d’originalité (à la KING X) autour d’un concept écologique. Ces disques proposés entre 1993 et 1998 en plein grunge parce qu’on appelle un ‘super groupe’, n’ont pas vraiment trouvé leur public, et semblent tout de même inaboutis, surtout le second à éviter. C’est dommage, car si créés dans les 70’s, il est probable que les maisons de disque leur auraient laissé le temps d’atteindre leur potentiel qu’augure le 3ème album, voire le premier. Niveau compo, pas le meilleur JLT, mais le plus ambitieux au final ! Dommage … j’en reparle dans le livre. … bon c’est pas tout ça, mais théoriquement, […]

Joe Lynn TURNER Live In Germany

Publié le 10 octobre 2008 et enregistré le 30 septembre 2007 au United Forces Of Rock Festival Comme tous disques de Turner, on trouvera là de la qualité musicale produite par d’excellents musiciens, notamment le très beau solo de Karl Cochran sur STREET OF DREAMS. L’atout de ce live est que justement, c’est son seul live en solo avec le Street Of Dreams Boston 1985. Autrement dit, en plus de quarante ans de carrière, autant ne pas s’en priver. L’inconvénient est qu’il défend peu ses titres solo et présente au final une set-list archi-entendue des titres de RAINBOW et DEEP PURPLE. C’est bien dommage, d’autant qu’on préfèrera justement écouter les lives originaux. Toutefois, la rareté créant l’envie, ce live devrait trouver preneur chez les collectionneurs et les fans du chanteur, qui ici a une voix plus bluesy et rocailleuse que du temps de son épopée colorée, ce qui est une plus-value pour ses détracteurs. Ils en ont dit sur facebook : ”Superbe live ! ah si le Rainbow 2016-2019  pouvait sonner comme cela … ” Christian Albinovanus Personnel Joe Lynn Turner – Lead vocals Karl Cochran – Guitar (ex David Coverdale) Greg Smith – Bass […]

MICKAEL MEN PROJECT (HTP3) Made In Moscow avec Hughes & Turner

1er juillet 2005 Populairement dénommé HTP3, mais officiellement nommé MICKAEL MEN PROJECT, ce MADE IN MOSCOW est l’oeuvre du maire milliardaire de la ville russe qui s’offre deux stars. Glenn HUGHES l’enregistrera en tirant des pieds (il n’aime pas en parler) mais tout comme Joe Lynn TURNER, sait que le richissime compositeur a beaucoup d’influences et que la Russie et autres pays de l’Est encore sous influences de l’ex-empire soviétique, sont des rares contrées qui programment alors les deux artistes en tournées : difficile donc de refuser d’enregistrer cet album plutôt AOR, qui comportent ma foi quelques très bons titres, mais aussi quelques banalités et autres vieilleries FM. Avec un peu plus d’implications et donc de travail, cela aurait d’ailleurs pu être un très bon disque des années 80 et même se joindre au concept de PHENOMENA. Il reste un album pour afficionado, soit du genre soit du duo, mais ne restera pas dans les annales. Comme l’album est introuvable en physique et même sur le web, je vous économise mes temps de recherches pour le débusquer pour que vous l’écoutiez ici ! Allez, on fait une Ola devant son écran pour remercier Francky ! […]

RATED X feat. Joe Lynn Turner

Enième side-project de Frontiers, projet le temps d’un seul album réunissant la crème de la crème, la bande à Turner incluant Karl Cochran, Nikolo Kotzev, la bande à FRONTIERS avec Daniel Palmquist, Alessandro Del Vecchio et la section rythmique qu’on ne présente plus, Carmine Appice, Tony Franklin. La présence de ces deux célébrités amène donc à trouver un nom de groupe à ce qu aurait pu être tout simplement un nouvel album de JLT : choix un peu raté si j’ose dire tant il existe pléthore de Rated X en tout genre, donc bonjour le référencement google. Il n’y a rien de nouveau ici musicalement : on est dans le très bon hard rock mélodique US teinté de blues, qui évidemment appâtera les fans de RAINBOW période JLT. On appréciera tout de même cette évolution vocale qui tend vers le hard rock bluesy et laisse au passé une voix lisse AOR, probablement faute à l’usure de l’âge !? Mais depuis 91, on est plutôt dans le bon vin qui se bonifie avec ses intonations à la Paul Rodgers, voire à la Bon Scott. Il suffit de s’écouter le bonus de la ballade OUR LOVE IS NOT […]

Joe Lynn TURNER JLT

16 juin 2003  8ème album solo qui succède au très heavy SLAM. Ce JLT reste dans la lignée : très heavy et hard rock avec un gros son qui sort des guitares des Joe Bonamassa, Al Pitreli, Chris Caffery, Karl Cochran ou encore Chris Marksbury avec qui il co-compose la quasi totalité de ce disque avec le fidèle Bob Held. En sus d’autres musiciens, il récupère le trio Paul Morris, John O Reilly et Greg Smith, suite à l”’emprunt” de Blackmore pour son STRANGER IN US ALL : retour au bercail donc ! Joe Lynn éraille sa voix dans le hard rock et le blues, comme pour se rapprocher d’un Paul Rodgers, et ce même si la mélodie reste bien aux alentours. IN COLD BLOOD démarre pied au plancher comme les meilleurs titres nerveux de Rainbow ou de SLAVES AND MASTERS. Les parties lourdes de batterie de JUMP START rappellent celles du JUDGMENT DAY de Whitesnake. La ballade LOVE DON’T LIVE HERE aurait pu figurer sur l’excellent NOTHING’S CHANGED (1995) et l’intrigant EXCESS sur un aventureux MOTHER’S ARMY. Joe s’amuse même au ”rap” sur LET’S GO. Souvent moqué, l’ex de Purple surprendra ceux qui gardent son image de […]